Gold Cup 2019: Marc Collat, “La porte de la sélection est ouverte à tout le monde”

Publié
5 mois ago
Dernière mise à jour
5 mois ago
6760 views
Time to
read
2’

L’entraineur de l’équipe haïtienne, Marc Collat - Invite du Midi

Invité de Davidson St Fort au journal de midi de la télévision Caraïbes sur la thématique : Perspectives après la victoire contre Cuba et les nouveaux défis, l’entraineur de l’équipe haïtienne, Marc Collat en a profité pour mettre les points sur les i en ce qui a trait au traitement en parent pauvre des joueurs évoluant au championnat national haïtien de première division au onze national. Selon le coach de 68 ans, la porte est toujours ouverte à tous, mais aux meilleurs surtouts.

Des doutes s’installent de plus en plus sur la présence des joueurs haïtiens membres du championnat national à la Gold Cup à l’issue de la qualification de la sélection haïtienne pour la Ligue A de la Ligue des Nations de la CONCACAF et la Gold Cup après sa victoire aux dépens de Cuba (2-1) au stade Sylvio Cator, dimanche, lors du dernier match de classement. L’entraineur Marc Collat qui opte souvent pour des Grenadiers jouant à l’étranger, clarifie l’affaire en posant un tas de question et même s’il laisse toutefois, la porte ouverte à tout le monde.

« La première réflexion sur la présence en minorité des joueurs nationaux au onze national c’est le niveau du championnat puisque régulièrement les deux équipes championnes d’Haïti se font éliminer au premier tour dès qu’on va jouer avec des formations dans la coupe de la caraïbe, il faut questionner cet obstacle. Aujourd’hui on a joué contre Cuba, mais, si, demain, il y a un club haïtien qu’il soit le Don Bosco ou un autre, joue contre celui de Cuba, il va perdre au premier tour. Donc, il faut déjà se poser la question de notre niveau de championnat par rapport aux autres équipes de la zone qu’il soit Cuba, Jamaïque et Trinidad et Tobago… et je pense aujourd’hui notre compétition en dessous. Je cherche le niveau international, on dispute des tournois internationaux alors que les joueurs locaux n’ont que des matchs nationaux. Le manque d’expérience du niveau international pose un problème pour tous les footballeurs évoluant au championnat national. La plupart des bons joueurs dès qu’ils arrivent à l’âge de 18 ans, ils ont aucune idée c’est d’aller à l’étranger et c’est bien. Malheureusement, ils ne partent pas toujours dans des grands clubs et bien souvent, ils se perdent. On dit qu’il n’y a pas des joueurs du championnat, mais Adé et Mechack étaient où ?

En Haïti, il peut y avoir aussi un problème d’entraineur parce que je vois des coachs qui essayent de faire les mêmes séances de travail que des clubs en Europe, est-ce adapter ou pas ? En termes de structure et infrastructure, est-ce qu’on est capable de rivaliser avec d’autres championnats ? Je ne crois pas puisque quand moi je regarde parfois des matchs qui se déroulent sur des terrains non réglementaires comme le parc Ste Thérèse. Est-ce qu’on peut avoir un niveau international avec ces footballeurs là quand on a trois entrainements par semaine ? Pas de soin ? Pas d’encadrement ? J’ai vu des rencontres où il y a des spectateurs sur le champ de jeu alors que le match se déroule », a dit Collat.

Le coach au bilan de 5 victoires, un nul et une défaite depuis son retour aux commandes de la sélection haïtienne a donné ses mots sur les inquiétudes des joueurs et observateurs du football national sur la participation de certains éléments de la D1 à son effectif. Selon le natif de Fort-de-France, la porte est toujours grandement ouverte pour tous même s’il a de la préférence pour les jeunes.

“La porte de la sélection est ouverte à tout le monde. Il y a des noms que j’ai repérés au championnat national. Maintenant, ça va dépendre du groupe que j’ai et des places qui seront disponible. J’ai l’intention de partir à la Gold Cup avec la meilleure équipe possible si dans ces meilleurs éléments, il y en a qui s’y trouve à la D1, je vais les retenir avec plaisir.”

Signalons qu’au dernier match de l’équipe nationale contre Cuba, seulement trois joueurs du championnat haïtien ont été appelés. Il s’agit de Steven Saba du Violette, de Djimy Ben Alexis de l’ASC et Fredler Christophe de l’Exafoot.

Y aura-t-il d’autre nom de la compétition reine du pays à la Gold Cup?

Source HAITI TEMPO

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 4 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 5 mois ago