Un arbitre sort son pistolet après un match

Publié
5 mois ago
Dernière mise à jour
5 mois ago
6567 views
Time to
read
1’

Une scène assez folle s’est en effet déroulée le week-end écoulé en championnat d’ascension. Lors d’un match comptant pour la 9e journée entre les équipes de la Juventus des Cayes et l’Eclair de Petit-Goâve au parc Larco, l’officiel de la rencontre, Daphnis Faustin a complètement pété les plombs en sortant un pistolet en guise de protection après que le match ait disputé.

Si on veut en rire, on dira que c’est sûrement le plus sûr pour éviter que les joueurs et les fans contestent les décisions arbitrales et même poser une action négative auprès d’eux. Mais en fait, si ce n’est pas drôle du tout, alors on se contentera de dire que cet arbitre est fou.

Diriger un match de foot partout dans le monde n’est pas du tout une chose facile, encore pire en Haïti où rien absolument n’est en place contre tout acte de violence à l’encontre des officiels. Les spectateurs y compris les joueurs sont souvent sur les nerfs et, les arbitres en payent à maintes fois les conséquences.

Agressés de très souvent par les acteurs et les supporters du football national peu importe la division qu’ils affectent, les arbitres haïtiens décident de mettre un fin aux actes barbares exercés contre eux. Et, selon toute vraisemblance, certains d’entre eux, optent pour l’aspect de se sécuriser eux-mêmes contre toutes actions violentes qui leur seront posées.

Au centre du parc Larco, dimanche, pour officier le match qui s’est soldé sur le score nul et vierge entre Juventus des Cayes et Eclair des Gonaïves, Daphnis Faustin a enflammé les réseaux sociaux avec son image, visage wrong, arme à la main, doigt sur la gâchette et quelques bodyguard en civil pour prendre la direction du vestiaire après les 90 minutes de jeu.

Contacté par la rédaction d’HaitiTempo ce lundi, le responsable de la commission nationale des arbitres (CONA), Rosnick Grant a confirmé l’image circulée et a félicité Daphnis Faustin pour son sang froid malgré les agressions subies auprès de l’entraineur de la Juventus des Cayes et le portier titulaire de cette formation.

« Oui l’image est réelle et s’est produite après les 90 minutes de la rencontre Juventus des Cayes et Eclair. Le match s’est déroulé volontairement sans la présence policière et l’arbitre a subi pas mal de pression de l’entraineur et du gardien Cayen a dû recourir auprès de son pistolet, laissé entre les mains de deux autres agents de la PNH. Il faut féliciter son calme, sa sérénité dans l’affaire si non, ce serait un autre cas ».

D’après Rosnick Grant, Daphnis Faustin est un agent de la 26e promotion de la Police nationale d’Haïti (PNH).

Source Haiti Tempo Marc Johnsen Azard

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
5 mois 2 semaines ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
1 année 5 mois ago