Message de Lesly Condé, Ex-Consul Général d'Haïti, pour la Fête du Drapeau

Publié
3 mois ago
Dernière mise à jour
3 mois ago
1454 views
Time to
read
3’

LLC180519

Chers compatriotes de partout,

Cette année, nous célébrons le 216ème anniversaire du bicolore haïtien. L'histoire de ce drapeau est si éloquente que nous aimerions la raconter au monde entier. Il y a tant de symbolisme dans ces deux couleurs. Aujourd'hui, nous les Haïtiens avons pour devoir de nous pencher fièrement sur ce symbole de notre identité, ce bicolore qui appartient aussi au patrimoine de l'humanité.

En effet, le 18 mai 1803, ce qui se passa à l'Arcahaie, allait altérer le cours de l'histoire du genre humain car, tout ébahi, le monde allait, sous peu, assister à la naissance du premier État noir des Amériques. Il convient de rendre hommage à la bravoure et au pragmatisme de nos ancêtres qui parvinrent à se réunir malgré leurs mésententes, et en défiant le courroux des plus puissants esclavagistes du moment.

Ce qui rend les créateurs de notre drapeau et le drapeau lui-même plus dignes d'admiration, c'est l'élément de défiance. En arrachant d'un geste irrévérencieux le blanc du tricolore de la tyrannie, et en unissant le bleu et le rouge pour symboliser une alliance libératrice, nos ancêtres défièrent l'ordre mondial du moment au nom de la liberté universelle.

Le bicolore haïtien est donc un éloquent symbole de liberté universelle que les défenseurs de justice et de liberté devraient vénérer partout sur cette planète. Nous les Haïtiens devons en être fiers, et transmettre cette fierté à nos enfants. Un jour, quand Haïti remportera la bataille contre l'isolement et le mépris, notre drapeau sera, à nouveau, triomphateur.

LLC180519

Chers compatriotes de partout,

 

Cette année, nous célébrons le 216ème anniversaire du bicolore haïtien. L'histoire de ce drapeau est si éloquente que nous aimerions la raconter au monde entier. Il y a tant de symbolisme dans ces deux couleurs. Aujourd'hui, nous les Haïtiens avons pour devoir de nous pencher fièrement sur ce symbole de notre identité, ce bicolore qui appartient aussi au patrimoine de l'humanité.

 

En effet, le 18 mai 1803, ce qui se passa à l'Arcahaie, allait altérer le cours de l'histoire du genre humain car, tout ébahi, le monde allait, sous peu, assister à la naissance du premier État noir des Amériques. Il convient de rendre hommage à la bravoure et au pragmatisme de nos ancêtres qui parvinrent à se réunir malgré leurs mésententes, et en défiant le courroux des plus puissants esclavagistes du moment.

 

Ce qui rend les créateurs de notre drapeau et le drapeau lui-même plus dignes d'admiration, c'est l'élément de défiance. En arrachant d'un geste irrévérencieux le blanc du tricolore de la tyrannie, et en unissant le bleu et le rouge pour symboliser une alliance libératrice, nos ancêtres défièrent l'ordre mondial du moment au nom de la liberté universelle.

 

Le bicolore haïtien est donc un éloquent symbole de liberté universelle que les défenseurs de justice et de liberté devraient vénérer partout sur cette planète. Nous les Haïtiens devons en être fiers, et transmettre cette fierté à nos enfants. Un jour, quand Haïti remportera la bataille contre l'isolement et le mépris, notre drapeau sera, à nouveau, triomphateur.

 

Frè m ak sè m yo toupatou,

 

Ane sa a, n ap selebre 216èm anivèsè drapo ayisyen an. Istwa drapo sa a se yon istwa ki tèlman enteresan nou ta renmen rakonte l pou tout moun sou latè tande l. De koulè sa yo tèlman gen anpil siyifikasyon. Jounen jodi a, se devwa nou tout kòm Ayisyen pou nou reflechi sou enpòtans senbòl nasyonal sa a ki fè pati patrimwann mond la tou.

Sa k te pase jou ki te 18 me 1803 a nan Akayè, ta pral fè istwa mond la chanje direksyon. Tout nasyon sou planèt la ta pral sezi aprann egzistans premye peyi nwa nan Amerik la. Fò nou bat bravo pou kouraj zansèt nou yo avèk entelijans yo. Yo te konnen yo te oblije antann yo malgre poblèm ki te genyen ant, epi yo te defye pi gwo mèt esklav ki te egziste nan moman an.
Sak fè zansèt nou yo avèk drapo a merite bonjan respè avèk admirasyon, se eleman defyans ki mache avèk kreyasyon drapo a. Lè yo pa ezite rache koulè blanch la nan yon drapo ki t ap fè anpil nasyon sou latè tranble, epi yo kole ble a avèk wouj la pou yo senbolize yon alyans solid, yo te defye lòd mondyal la an favè libète inivèsèl.

Drapo ayisyen sa a se yon senbòl libète inivèsèl. Tout moun ki pretann yo se patizan libète nan mond la, ta dwe konnen l epi respekte l. Lè Ayiti genyen batay sa a kont izolman avèk mepri, drapo nou an ap pote laviktwa ankò.

Mw remèsye nou pou atansyon nou epi mw swete nou yon bon Fèt Drapo.

Je vous remercie de votre attention, et vous souhaite une joyeuse Fête du Drapeau.

Lesly Condé

Ex-Consul Général d’Haïti à Chicago

(26 août 2004-25mai 2018)

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 3 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 3 mois ago