Les autorités sont-elles sourdes, aveugles et muettes?

Publié
5 jours ago
Dernière mise à jour
5 jours ago
1398 views
Time to
read
1’

Frantz Duval

Il a plu mercredi soir sur Port-au-Prince et les habitants de certains quartiers, riches et pauvres, ne pouvaient pas rentrer chez eux. Cela leur a pris des heures dans des embouteillages monstres. Des heures passées à égrener le chapelet des récriminations contre l’incurie de nos responsables. Les plus indulgents ont maudit la météo, la pluie, le ciel et eux-mêmes.

Quatre avocats, des chers maîtres-la-loi comme on dit ici de ceux qui connaissent les textes juridiques par profession, ont été frappés par des policiers ces derniers jours. Le barreau est indigné. La profession est en grève. Les responsables laissent passer la tempête. Chaque citoyen se mesure à l’aune de son insignifiance et se demande ce qu'on ne lui ferait pas si un tel traitement était fait aux avocats.

Que dire devant les cris de détresse des sœurs de la congrégation de Sainte-Croix au Cap-Haïtien qui appellent à l’aide après la décision des autorités au plus haut sommet de l'État de démolir deux institutions éducatives dans la ville du Cap-Haïtien, le Centre professionnel Saint-Esprit dirigé par l'Église anglicane et le campus éducatif Regina Assumpta qui regroupe un jardin d'enfants, une école primaire, le Collège Regina Assumpta et la Faculté des sciences de l'éducation Regina Assumpta (la FÉRA), et ce au lendemain même du commencement de l'année académique 2018-2019?

Dans leur note rendue publique mercredi, les religieuses ont été jusqu’à dire à nos chefs : « Dans un pays déjà à la merci des désastres naturels, au lieu d'orchestrer la destruction, entrez dans l'histoire comme étant des bâtisseurs et non des destructeurs, entrez dans l'histoire comme des gens de vision qui misent sur l'éducation non pas sur l'obscurantisme et des projets opportunistes, sans vision et sans plan ! Entrez dans l'histoire comme des dirigeants éclairés qui nous auraient sortis du gouffre de la misère et de l'ignorance ! » Si les policées sœurs de Sainte-Croix adjurent ainsi, imaginez les anathèmes des sans-voix.

On pourrait continuer ainsi à dresser la liste des abus et des manquements dans une litanie sans fin. Mais à quoi bon ? Les autorités sont sourdes, aveugles et muettes.

Frantz Duval - Edito du Nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
5 mois 3 semaines ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
1 année 5 mois ago