Le premier ministre Michel pourra-t-il faire du neuf avec des jeunes ?

Publié
4 mois ago
Dernière mise à jour
4 mois ago
2843 views
Time to
read
2’

Frantz Duval - Rédacteur en chef du Nouvelliste

Le Premier ministre Fritz William Michel a 38 ans. Il devient le plus jeune Premier ministre de l'histoire de la République d'Haïti. Sans étonnement, celui qui n'est pas connu pour avoir eu un parcours politique a choisi de s'entourer de ministres en majorité de moins de 60 ans pour former son équipe.

Pour la première fois dans un cabinet ministériel, la parité est strictement respectée. Il y a 9 hommes et 9 femmes ministres. Et comme le Premier ministre est aussi ministre de la Planification et de la Coopération externe, on peut même dire qu'il y a 9 femmes et 8 hommes dans le premier gouvernement Michel. 

Autre grande première, il y a une femme ministre de la Justice et de la Sécurité publique. Il y a aussi une femme ministre des Travaux publics, Transports et Communications. Ces deux secteurs majeurs étaient la chasse gardée des hommes jusqu'à présent. 

Les Affaires étrangères, la Santé publique, l'Éducation nationale, autres gros ministères, sont aussi confiés à des femmes. 

Michel propose du jeune et du neuf dans la composition de son équipe. Il demeure conservateur pour le reste. 

Ce qui ne change pas avec le gouvernement Michel, c'est le nombre des ministères. Nous sommes loin de l'austérité. Loin du redécoupage. Loin du nouveau souffle.  

Il y a toujours les mêmes 18 ministères, avec les mêmes appellations, dans le jus et la formule inventés par les années Lavalas entre 1994 et 2011. 

Comme tous ses ministres, Fritz William Michel entre dans un gouvernement pour la première fois. Le nouveau Premier ministre se fait cependant confier le ministère de la Planification et de la Coopération externe qui devait déjà lui revenir dans le gouvernement Lapin. 

En cela, il fait comme Jean Max Bellerive et Laurent Lamothe qui avaient cru que la Primature est un costume trop étroit. 

Cela n'a pas laissé que des succès.

Ces dernières années, le ministère de la Planification s'est politisé et a été mis au service des petits projets des élus en s'eloignant de ses vraies missions. La Planification est plutôt vue comme une vache à lait que comme un centre de réflexion et d'impulsion du développement et l'organe de la coordination de l'aide internationale. Michel pourra-t-il redresser la barre ?

Si aucun des anciens ministres de Jack Guy Lafontant ou de Jean-Henry Céant n'a été reconduit, c'est cependant la même matrice politique qui sert de moule pour fabriquer les ministres. Un peu de la présidence, un peu du PHTK, un peu des partis politiques amis, un zest de l'opposition, beaucoup pour plaire aux parlementaires et aux intérêts des supporters du régime. 

Le gouvernement de Fritz William Michel est jeune avec des visages neufs, rien n'indique cependant, s'il passe l'étape de la ratification de sa politique générale devant le Parlement en Chambre séparée, qu'il pourra répandre un nouveau souffle pour modifier la réalité politique, économique et sociale de la population et du pays. 

Le Premier ministre Michel et ses ministres ont devant eux d'immenses défis que ni la jeunesse ni la fraîcheur ne suffisent à relever. Le pays a besoin d'un gouvernement mais cela ne suffira pas à nous sortir du bouquet de crises qui étouffe Haïti. 

L'héritage est lourd et l'effort que l'on attend du nouveau cabinet est titanesque. Les ministres et le premier ministre en sont-ils conscients? 

Edito du Nouvelliste

Author

Frantz Duval collabore au Nouvelliste depuis 1985. Il a une grande histoire de fidélité et de passion avec Le Nouvelliste où il a occupé les postes de responsable Création et Interactivité à partir de 2002 et de responsable de la section Economique à partir de 1994. Directeur de publication de Ticket et...

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 7 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 7 mois ago