Jean Francois Tardieu: Kouman pou n soti nan kriz sa a?

Publié
1 mois ago
Dernière mise à jour
1 mois ago
5231 views
Time to
read
1’

Je suis persuadé que la majorité d’entre nous attend et est prête à soutenir ces hommes et ces femmes désireux de servir dans la dignité, de faire la guerre au crime et à la corruption, de favoriser l’effort….. et de projeter au monde une autre image d’Haïti fière et digne. Nous avons ici et ailleurs des compétences qui ne demandent qu’à être sollicitées. Des générations ont souffert de ce complot contre l’intelligence, exilées dans leur propre pays. Il nous faut donc faire le ménage ! Vous nous faites honte ! Partez, mais partez tous !

Me Bernard H. Gousse

 

Je comprends l’indignation de Me Gousse. Mais il faut aller plus loin : qui est ce « tous » ? Président, Premier Ministre et Parlementaires ? Seulement ? Oui, mais seulement pour résoudre l’équation de la conjoncture. Il le faut. Mais pour une solution durable, il nous faut inventer autre chose.

Si tous devaient partir pour une solution durable, ce seraient tous membres des trois pouvoirs, toutes les oligarchies de Port-au-Prince et de province, toute cette nouvelle bourgeoisie moyen-orientale, tous le « amis » d’Haïti, toutes les ONG… Pour un nouveau Grand Doko mais à l’échelle du pays. Un rêve !!!

Mais mettons les pieds sur terre, mais pour de grandes ambitions. 18 novanb 1803 batay Vètyè a mete yon pwen final nan vyolans kolonyal, nan yon sistèm kriminèl esklavaj.

Batay sa a, papa Desalin, ak Kapwa pat ap ka rive mennen twoup yo nan laviktwa san linyon tout pitit Ayiti. Depi konferans Lakayè a, Petyon te sispann sèvi blan franse ; li te vin fè yon sèl ak Desalin ki te vin lidè tout Ayisyen. San linyon sa a, Ayisyen pa t ap jwenn viktwa sou Lafrans kont sistèm esklavaj la ki te fè moun tounen bèt.

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 2 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 3 mois ago