Importation illégale d’armes : Réginald Delva inculpé…

Publié
9 mois ago
Dernière mise à jour
9 mois ago
13710 views
Time to
read
2’

Reginald Delva - L’ex-ministre de l’Intérieur et des Collectivités territoriales sous l’administration de Michel Martelly

L’ex-ministre de l’Intérieur et des Collectivités territoriales sous l’administration de Michel Martelly, Réginald Delva, est « inculpé », comme l’ex-dg de la PNH Godson Orélus, de complicité de crime transnational, de trafic illicite d’armes à feu, de munitions et d’associations de malfaiteurs par le juge d’instruction Jean Wilner Morin, opérant sur la base d’une commission rogatoire du juge d’instruction de St-Marc, Dieunel Luméran, en charge du dossier d’arrivage illégal d’une cargaison d’armes et de munitions au port de St-Marc en 2016, a appris le journal de sources concordantes, mardi 13 novembre 2018.

L’inculpation a été signifiée aujourd’hui, a appris le journal. L’ex-directeur départemental de l’Ouest de la PNH, Vladimir Paraison, devrait lui aussi être inculpé. L’intéressé semble fuir la justice, ont expliqué nos sources. Un politicien, un sénateur de la République, est également dans le collimateur de la justice. « Pas que de la justice haïtienne », a insisté une source qui n’écarte pas, « dans un avenir proche, des interventions au niveau du Sénat pour la levée de l’immunité de l’intéressé pour qu’il soit mis à la disposition de la justice dans cette affaire prise très au sérieux ».

L’ex-ministre de l’Intérieur, Réginald Delva, joint par le journal en début de soirée, a indiqué qu’il n’était pas à son bureau au moment où la secrétaire avait probablement reçu la signification de l’inculpation. M. Delva a indiqué avoir eu connaissance de l’information à travers un tweet du journaliste Gary Pierre-Paul Charles. L’ex-ministre de l’Intérieur a affirmé être « surpris », « choqué » d’apprendre qu’il a été inculpé sans avoir été auditionné une seule fois. Il dit s’exprimer de manière générale puisqu’il n’a pas de détails. Si c’est le dossier qui concerne Godson Orélus, Réginald Delva a souligné avoir, en tant que ministre de l’Intérieur et des Collectivités territoriales, délivré une autorisation de fonctionnement à une compagnie de sécurité. Comme je l’ai expliqué à une radio, a fait savoir l'inculpé, soulignant qu’il ne pense pas que l’on veuille l’effrayer et le faire regretter d’avoir servi le pays et le régime de Michel Martelly.

Le 5 juillet 2018, un tribunal du district Sud de la Floride a inculpé Junior Joël Joseph et Jimy Joseph, le président de Global Dynasty Corps SA, et d’autres personnes non citées pour avoir délibérement combiné et conspiré contre les États en exportant de manière illégale des armes et des munitions des États-Unis vers Haïti. Autour du 20 juin 2016 et du 6 août 2016, l’inculpé Jimy Joseph, Junior Joseph et un complice « numéro 2 » ont chargé 159 shotsguns, 5 AR 15, 2 Glock semi-automatiques et des boîtes de munitions dans un camion de marque Mitsubishi à destination Haïti autour du 6 août à sur le navire Monarch Shipping Lines via le port de Palm Beach. L’acte d’inculpation révèle l’existence d’échanges via WhatsApp entre Junior Joseph et un politicien haïtien identifié comme « Individu 1 ». L’individu 1 a reçu la copie du document pour le transport du véhicule Mitsubishi. Autour du 18 août 2016, Junior Joseph a envoyé les mêmes documents à « l’individu 2 ».

Le jeudi 8 septembre 2016, au parking de la douane de St-Marc, la fouille d’un camion chargé d’objets usagés « pèpè » en provenance de Miami a permis aux autorités de découvrir une quantité importante d’armes, de munitions et d’autres équipements militaires. L’importateur est Charles Durand.

La marchandise venait de Miami. Le procès-verbal de constat dressé par la justice faisait état de la saisie de 150 fusils de calibre 12 ; 9 fusils de calibre 12 double canon ; 5 fusils M 4 ; 15 paires de menottes ; 10 paires de bottes ; 50 caisses de 50 unités de cartouches de calibre 38 ; 4 caisses de 1000 unités de cartouches 9 mm ; 10 caisses de 250 unités de cartouches de calibre 12 ; 7 étuis ; 50 boîtes de 50 cartouches 380 ; 2 boîtes de 250 cartouches 12 ; 7 chargeurs calibre 556 millimètres ;1 chargeur M14 ; 12 uniformes ( pantalon bleu, chemise noire) ; 5 gilets tactiques ; 1 pistolet Glock 9 mm BCB2761 et un chargeur sont parmi les objets trouvés.

Klétex Laguerre et Nomy Saul Bata sont les deux individus épinglés par les forces de l’ordre pour leur implication dans l'affaire de cargaison d'armes saisies au port de la ville de Saint-Marc (bas Artibonite), avait informé l’inspecteur de police Gary Desrosiers le mercredi 12 octobre 2017. Celui-ci était porte-parole adjoint de la police à cette époque.

Le journal est entré en contact avec Junior Joseph depuis les États-Unis où il vit. Il n’a pas encore répondu aux questions du journal.

Source Le Nouvelliste 

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 3 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 4 mois ago