Il y a de ces jours où le pays perd la tête

Publié
4 mois ago
Dernière mise à jour
4 mois ago
4381 views
Time to
read
1’

Frantz Duval - Rédacteur en chef du Nouvelliste - Président de l'ANMH

Cela fait des jours et des jours que la Chambre des députés est sans nouvelles du député Elience Petit-Frère. Tantôt on annonce sa mort et séance est tenue pour établir le protocole de ses funérailles, tantôt on annonce qu’il est bien vivant. Entre les deux, en séance, lors du vote pour censurer le premier ministre Jean-Henry Céant, le nom du député n’a pas été cité lors de l’appel nominal, ont remarqué les journalistes. Aucune date n'est annoncée pour son enterrement non plus.

Où est le député ? Qu’est-il devenu ? On attend de savoir.

Cela fait des heures que le Sénat doit se réunir pour statuer sur le sort du premier ministre Jean-Henry Céant. Lundi matin, les honorables se sont réunis. Le quorum leur a fait défaut. Mardi on ne les a pas vus. Ce mercredi, au lieu de la séance annoncée, les sénateurs se sont réunis pour ne rien conclure. Ils reprendront leur réunion ce jeudi, annoncent-ils.

Que va-t-il en sortir ? Vont-ils pouvoir s’en sortir ? On attend de savoir.

Pendant ce temps, si le premier ministre Jean-Henry Céant a intenté une action inédite en justice pour renverser la décision des députés de le démettre de ses fonctions, le président du Sénat, Carl Murat Cantave, et le président de la Chambre des députés, Gary Bodeau, ont rencontré le sénateur américain Marco Rubio et ils ont parlé de la formation du prochain gouvernement. Le tweet qui a averti la nation de leur rencontre n’a pas mentionné si c’est avec ou sans Jean-Henry Céant que se formera le prochain gouvernement.

La seule chose qui est certaine est que sénateurs et députés haïtiens ne sont pas sur la même longueur d’onde sur le sort de Jean-Henry Céant. Officiellement, tout au moins, c’est ce qu’ils laissent apparaître.

Est-ce une ruse de parlementaires ? Est-ce le symptôme d’un malaise plus profond qu’on ne le craignait ? Attendons voir.

Il y a de ces jours où nos politiciens perdent la face. Et nous, à force de rire, on ne peut même plus sourire de leurs bêtises.

Il y a de ces jours où le pays perd la face et la tête. Mais nos problèmes demeurent. Hélas !

Edito du Nouvelliste

Author

Frantz Duval collabore au Nouvelliste depuis 1985. Il a une grande histoire de fidélité et de passion avec Le Nouvelliste où il a occupé les postes de responsable Création et Interactivité à partir de 2002 et de responsable de la section Economique à partir de 1994. Directeur de publication de Ticket et...

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 2 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 3 mois ago