Dr Claude Joseph : un trait d’union entre la science et la politique

Publié
2 semaines ago
Dernière mise à jour
2 semaines ago
8007 views
Time to
read
3’

Claude Joseph

Le jeune professeur d’université, Dr Claude Joseph vient d’être nommé ministre des Affaires étrangères et des Cultes par arrêté du premier ministre Fritz William Michel, publié au journal Le Moniteur #144. Il fait partie de cinq nouveaux ministres qui complètent le cabinet ministériel paritaire constitué en majorité de jeunes. La composition de ce nouveau gouvernement peut encore être considérée comme une grande première dans l’histoire de la politique haïtienne : un changement de paradigme, une victoire pour les jeunes et les femmes du pays, souvent écartés de la gestion de la haute fonction publique.

Une grande partie des membres de ce nouveau cabinet ministériel sont certes peu connus du grand public, mais cela remet-il forcément en question leur habilité à accomplir leur mission? L’avenir dira le reste. Il est difficile pour moi de parler des autres membres du cabinet que je ne connais sûrement pas. C’est pourquoi je voudrais ici mettre en exergue uniquement certains traits caractéristiques de ce jeune intellectuel haïtien, Claude Joseph, que je côtoie depuis une vingtaine d’années. C’est le prototype d’un ardent intellectuel doué d’une grande capacité de leadership, d’un sens de compromis, d’une attitude positive, d’une capacité d’écoute et de persuasion hors du commun. Il fait partie de cette génération qui a influencé positivement les jeunes de mon quartier (Delmas 33) dans les années 2000. Je pense aussi à d’autres jeunes comme Penn Roody Stanley, Sistanis Jean-Ronel, Karl Peterson Cénéant… qui étaient constamment en compétition avec lui. Une compétition saine au service du bien commun, de l’épanouissement des jeunes de la commune.

Ma première rencontre avec le citoyen Claude Joseph remonte à l’année 2000. Il m’a invité à rejoindre l’Association des jeunes intellectuels (AJI) dont il était le coordonnateur général. Sous son leadership, cette association a accompli des événements de nature culturelle et intellectuelle qui ont marqué les jeunes de la commune de Delmas. Il incitait souvent ses amis à se nourrir des bonnes idées, à prendre des initiatives innovantes pour le bien de la communauté. Quand il m’a fait part de son idée de créer le Grand front national des étudiants haïtiens (GRAFNEH), je n’avais aucun doute de sa réussite. Avec des initiatives novatrices, des actions concrètes et constructives, GRAFNEH s’est taillé une place de choix dans l’univers associatif des étudiants haïtiens. Claude Joseph était très engagé dans les différents mouvements des étudiants, notamment en 2004.

Dr Claude Joseph est un homme qui nourrit toujours de grandes ambitions. Il fait partie de cette minorité de gens ayant satisfait à la rigueur scientifique exigée pour réussir une thèse de doctorat et, du coup, devenir professeur d’université. Il est un passionné de la vie universitaire et du débat contradictoire. Son activisme en ligne, sa participation active dans la délibération politique nationale à travers les médias traditionnels haïtiens, ses interventions dans des espaces universitaires traitant des problématiques relatives à Haïti montrent son intérêt pour son pays. Dès son accréditation comme chargé d’affaires d’Haïti en Espagne, il fait de la coopération ou la diplomatie universitaire son cheval de bataille. Ce qui laisse supposer que le nouveau ministère des Affaires étrangères et des Cultes va prioriser une diplomatie de coopération plutôt qu’une diplomatie de représentation relevant de la vieille école et ayant souvent du mal à donner les résultats escomptés. Espérant que sa feuille de route comme nouveau chancelier lui permettra de marquer une différence avec notamment la mise en marche d’une diplomatie universitaire, culturelle et patrimoniale capable de poser des jalons pour une véritable masse critique en Haïti.

 

La nomination du docteur Claude Joseph est un bon signe. Car, il était temps que la politique s’associe au champ scientifique dans le contexte haïtien. Claude Joseph est avant tout un enseignant-chercheur. Il a été invité l’année dernière à l’Université Laval (Québec, Canada) dans le cadre d’une conférence-débat sur l’attachement des Haïtiens de la diaspora aux médias haïtiens basés en Haïti à l’occasion du lancement de notre Centre d’Études interdisciplinaires sur les médias haïtiens (CEIMH) dont je suis l’initiateur. À l’époque, il était professeur au Département de politique publique à University of Connecticut. Sa brillante intervention était axée sur la problématique de « la participation des Haïtiens de la diaspora dans le débat public haïtien et son impact sur les politiques publiques en Haïti ». Toute l’équipe du CEIMH ainsi que le public était très satisfait de sa présentation. On se souvient encore de la déclaration publique de Ricarson Dorcé, doctorant en ethnologie et patrimoine à l’Université Laval : « Dr Claude Josep, merci pour vos arguments solides basés sur des éléments à la fois théoriques et pratiques ! » Âgé de 41 ans, Docteur Claude Joseph est certes jeune, mais bourré d’expérience. C’est un âge assez raisonnable pour occuper une fonction ministérielle. Le premier ministre est d’ailleurs lui-même âgé de 38 ans. Dr Joseph a travaillé dans plusieurs collèges et universités aux É.-U., notamment à l’Université Fordham, au Collège Lehman, à LIU Brooklyn, à la FIT de l’Université d’État de New York et à University of Connecticut. Ses travaux de recherche portent sur l’évaluation des politiques publiques, les problèmes du sous-développement socio-économique et l’économie politique de l’aide internationale.

Claude Joseph est un ancien du Centre de Techniques, de Planification et d’Économie appliquée (CTPEA). Il a laissé Haïti en 2009 pour les États unis, où il a fait une maitrise en Administration publique et un doctorat en Politiques publiques. N’est-il pas un bon modèle à suivre ?

 

Québec, le 30 août 2019

Wisnique Panier

Doctorant en communication publique (Université Laval)

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 4 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 4 mois ago