L’Association nationale des médias haïtiens (ANMH) appelle à un sursaut et à un réveil devant la dérive continue et dangereuse de la barque nationale

Publié
3 semaines ago
Dernière mise à jour
3 semaines ago
8790 views
Time to
read
1’

Frantz Duval  Président  Association Nationale des Médias Haïtiens (ANMH)

Nous publions ci-après une note de l'Association nationale des médias haïtiens (ANMH) sur la conjoncture nationale.

L’Association nationale des médias haïtiens (ANMH) condamne avec la plus grande fermeté les actes de violence qui se produisent quasi quotidiennement sur l’ensemble du territoire nationale depuis plusieurs semaines, dans la complète indifférence des autorités.

L’ANMH condamne plus particulièrement les blessures par balle provoquées par le sénateur Jean-Marie Ralph Féthière à l’encontre de citoyens qui se trouvaient sur la cour du Parlement, le 23 septembre 2019.

L’Association est particulièrement préoccupée par le cas du photo reporter Dieu Nalio Chéry, l’une des victimes du Sénateur Féthière, blessé par balle lui aussi alors qu’il exerçait sa profession.

L’Association nationale des médias haïtiens (ANMH) s’étonne que la justice haïtienne n’ait pas jugé bon d’ouvrir une instruction pour entendre le sénateur et comprendre les circonstances l’ayant porté à faire usage de son arme dans un environnement volatil, où son geste inconsidéré aurait pu avoir des circonstances regrettables et pour la foule présente et pour lui-même.

L' Association ne comprend pas l'incapacité des parlementaires, particulièrement les sénateurs, à tenir séance démocratiquement ni certaines de leurs actions qui avillissent le Corps auquel ils appartiennent. Il est impérieux de revenir à la sérénité et à la respectabilité dans les Chambres législatives où désormais la casse et le vandalisme rentrent de manière regrettable dans les stratégies du parlementarisme haïtien.

L’ANMH s’inquiète que de plus en plus, les institutions haïtiennes faillissent à leur mission et renoncent à rechercher des solutions aux problèmes auxquelles elles font face. Cette perte de sérénité au niveau institutionnel met en déroute la raison et crée une situation où ni la loi ni le bon sens ne semblent prévaloir.

Les autorités haïtiennes, nos élus comme les responsables nommés, abandonnent leurs prérogatives, délaissent leurs responsabilités pour s’adonner à la poursuite d’objectifs qui décrédibilisent leur fonction et ruinent leur mission.
 
L’Association nationale des médias haïtiens (ANMH) appelle à un sursaut et à un réveil tant de la citoyenneté qu’au niveau des pouvoirs publics devant cette dérive continue et dangereuse de la barque nationale.
Fait à Port-au-Prince le 24 septembre 2019

Frantz Duval 
Président 
Association Nationale des Médias Haïtiens (ANMH)

Author

Frantz Duval collabore au Nouvelliste depuis 1985. Il a une grande histoire de fidélité et de passion avec Le Nouvelliste où il a occupé les postes de responsable Création et Interactivité à partir de 2002 et de responsable de la section Economique à partir de 1994. Directeur de publication de Ticket et...

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 5 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 6 mois ago