Reprise des travaux judiciaires: Me Stanley Gaston, froisse. Me Gaston dit bien haut ce qu’on dit tout bas

Publié
2 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
472 views
Time to
read
1’

Une assemblée générale des magistrats assis et debout s’est tenue le mercredi 4 octobre à la cour d’appel de Port-au-Prince. Elle fait suite aux propos jugés désobligeants le bâtonnier de l’ordre des avocats, Me Stanley Gaston, a lâchés à l’occasion de la cérémonie de reprise des travaux judiciaires de l’année 2017-2018.
Les juges de ladite cour ont adopté une résolution par laquelle ils ont fait savoir qu’ils ne recevront aucun dossier des avocats de ce barreau tant que le bâtonnier Stanley Gaston n’aura pas désigné les magistrats corrompus auxquels il fait allusion dans son discours et présenté des excuses à la magistrature assise et debout.
 Cette résolution a été prise le mercredi 4 octobre 2017 au cours de cette assemblée générale des magistrats tenue à la cour d’appel de Port-au-Prince.
Dans son discours de circonstance, Me Gaston a ouvertement critiqué les magistrats de tous les degrés de juridiction les qualifiant de corrompus. Même les membres du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire n’ont pas été épargnés. Que dire de l’exécutif, quand on sait ses allusions à la mauvaise gestion des fonds PetroCaribe faite par les présidents René Préval et Joseph Michel Martelly?
Me Gaston a fait, par ailleurs, remarquer que le peuple ne peut pas être victime d’une situation qu’il n’a pas créée à travers le vote de la loi de finances pour l’exercice 2017-2018. Il propose que l’action publique soit mise en mouvement contre les dilapidateurs des fonds publics. Aucun secteur n’a été épargné.
Soulignons qu’après son intervention, il a salué, entre autres, le président de la République, le Premier ministre, le ministre de la Justice et de la Sécurité publique, les juges et les commissaires du gouvernement près ladite cour.
Pour l’édification des lecteurs, nous publions la résolution adoptée par les magistrats assis et debout près la cour d’appel de Port-au-Prince : 
« Les magistrats assis et debout de la cour d’appel de Port-au-Prince, réunis en assemblée générale le mercredi quatre octobre 2017, suite aux propos désobligeants et vexatoires tenus par le bâtonnier de l’Ordre des avocats du barreau de Port-au-Prince, à l’endroit de la magistrature lors de la cérémonie solennelle de la reprise des travaux judiciaires le lundi 2 octobre 2017 au siège de la Cour de cassation de la République, décident de ne recevoir à ladite cour aucun dossier des avocats du barreau de Port-au-Prince tant que le bâtonnier Stanley Gaston ne dénonce nommément les magistrats corrompus auxquels il a fait allusion dans son allocution, et qu’il ne présente publiquement ses excuses à la magistrature.
Fait à la cour d’appel de Port-au-Prince le mercredi quatre octobre 2017 en assemblée générale des magistrats assis et debout de la cour d’appel de Port-au-Prince».
Jean Robert Fleury source Le Nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 6 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 6 mois ago