Visite de la sénatrice Daphné Durand Campbell au Cap Haitien

Publié
2 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
926 views
Time to
read
1’

47 ans après avoir immigré aux Etats-Unis d’Amérique, la sénatrice de l’État de Floride (démocrate district 38), l’Haïtiano-Américaine Daphné Durand Campbell a brièvement visité, samedi dernier, le Cap-Haïtien, sa ville natale.
Infirmière de formation, la sénatrice, pour « ce retour aux sources », s’est fait accompagner de deux autres « nurses », l’artiste d’origine capoise Anna Pierre ( Vin mete suk sou bonbon m) et la Jamaïcaine Jennifer Lesly, dans une mission médicale.
A l'Hôpital Universitaire Justinien (HUJ) où elle a pris naissance 60 ans plus tôt, Campbell a déploré les conditions dans lesquelles l’HUJ vit son quotidien et promet d’intervenir avec son équipe pour redresser la situation.
« Je suis très préoccupée par l’état déplorable dans lequel l’Hôpital Universitaire Justinien patauge… Je suis interpellée par sa structure de fonctionnement, combien préoccupante, des lits en mauvais état, pas d’infrastructures sanitaires ; les malades souffrent sans que personne s’en soucie ».
La sénatrice en a profité pour remettre à l’UEH 27 lits sur un total de 100 dont le reste doit arriver incessamment dans la deuxième ville du pays.
Plusieurs pays de la Caraïbe doivent bénéficier de pareils soutiens dans le cadre d’une mission médicale, dont Haïti (le Cap-Haïtien), informe la sénatrice, qui promet également d’engager une campagne de levée de fonds en faveur de l’HUJ.
Dans une cérémonie de circonstance à la délégation du Nord, les membres de la délégation conduite par la sénatrice Campbell ont fait don à une jeune de la ville, Medjina Alexandre, d'articles divers évalués à environ cinq mille dollars américains « dans le but de développer l’entrepreneuriat jeunesse ».
Parallèlement, Campbell et son équipe ont étudié la possibilité d’octroyer des fonds de soutien aux petites et moyennes entreprises du Nord.
Dans un autre registre, la sénatrice Campbell s'est prononcée pour l’extension du programme humanitaire spécial (TPS) en faveur de quelque 60 000 compatriotes aux Etats-Unis d’Amérique.
Estimant que la situation d’Haïti reste encore inchangée et fragile, sept ans après le séisme du 12 janvier 2010, Campbell, qui se félicite de son engagement en faveur du renouvellement du TPS, promet d’utiliser ses capacités et moyens afin que les bénéficiaires du TPS puissent bénéficier du statut de résident permanent.
Arrivée au Cap-Haïtien, 48 heures après la célébration des 69 ans d'existence de "La boule de feu nationale et internationale", la délégation a "honoré" l'orchestre Septentrional "pour son apport à la musique haïtienne."
De ses propres mains, la sénatrice Campbell a remis une plaque Honneur et mérite aux représentants de Septent pour le travail colossal effectué dans le monde musical haïtien durant son existence.
L'orchestre du feu maestro Ulrick Pierre-Louis est qualifié par Campbell et son équipe de patrimoine haïtien, reprenant dans la foulée le slogan cher à l'orchestre « Septent un jour, Septent pour toujours ».
Gérard Maxineau - Source Le Nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 7 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 7 mois ago