Visas-Opérations consulaires:Conférence de presse de l'ambassade des Etats-Unis en Haiti

Publié
2 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
618 views
Time to
read
1’

«  Le processus de demande du visa de travail H2B doit être lancé par un employeur basé aux États-Unis. Méfiez-vous des escrocs qui vous demandent de payer de l’argent pour un visa de travail. Selon la loi des États-Unis, celui qui embauche doit payer tous les frais », a averti Robert Hanan, précisant que  les 15 000 visas disponibles ne concernent par un pays spécifique. « C’est un processus très contrôlé. L’employeur  doit faire une pétition pour l’immigrant qu’il désire embaucher. À travers cette pétition, celui-ci doit expliquer le bien-fondé de son choix », a-t-il poursuivi.
« L’ambassade soutient un processus d’immigration légale et ordonnée », a indiqué M. Hanan, affirmant que, pour l’année fiscale passée, l’ambassade américaine en Haïti a octroyé plus de 13 400 visas de résidence et plus de 150 000 Haïtiens disposent d’un visa de touriste.   « Depuis l’année 2010, plus de 121 000 Haïtiens ont immigré légalement», a-t-il  fait remarquer, ajoutant que la croissance de la communauté haïtienne aux États-Unis atteint  un taux de 1,5 % de la population américaine.
En ce qui a trait aux processus établis pour l'application de visas  d’immigrant, de touriste, d’étudiant ou autres, le diplomate encourage les gens à emprunter la voie légale. Il a dénoncé des escrocs qui utilisent de fausses adresses électroniques pour soutirer de l’argent aux demandeurs de visas. « La plupart des citoyens haïtiens ont perdu des centaines de dollars chacun, en transférant de l’argent sur des comptes bancaires conçus aux fins d’escroquerie, et ont été leurrés par des promesses que leur visa serait automatiquement approuvé pour un programme de formation ou des bourses d’études », a-t-il déploré. 
En faisant  état du partenariat existant avec les autorités haïtiennes pour protéger les citoyens de la fraude, M. Hanan a indiqué que l’ambassade a fermé 20 pages Facebook, qui prétendaient représenter l’ambassade des États-Unis, dans le cadre d’un travail réalisé conjointement avec la PNH pour enquêter et poursuivre les fraudeurs.
« Les États-Unis encouragent les voyages légitimes qui aident notre économie et nous enrichissent culturellement et intellectuellement. Nous devons protéger nos frontières contre ceux qui veulent résider illégalement, commettre des crimes ou mener des actions terroristes », a-t-il dit. « L’ambassade ne demandera jamais à un appliquant de donner de l’argent à un particulier ou de faire un transfert sur un compte. Les frais ne sont payés qu’à la Sogexpress ou directement à l’ambassade. Passer par des racketteurs pourrait vous interdire de façon permanente l'entrée aux États-Unis», conclut Robert Hanan, rappelant que  la seule façon d'obtenir un visa est d'appliquer directement via l'ambassade des États-Unis dans le pays.
Ruth Cadet source Le Nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 4 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 5 mois ago