La première conférence nationale sur la traite des personnes

Publié
2 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
570 views
Time to
read
2’

Les participants à cette conférence sont notamment des acteurs issus des organismes de défense des droits humains, du secteur étatique, de la société civile et de la communauté internationale.
Il s’agit d’une initiative du Comité national de lutte contre la traite des personnes (CNLTP), appuyée par la Présidence d’Haïti, le ministère des Affaires sociales, le ministère de l’Intérieur,  l’Ecole de la magistrature, LUMOS Haïti, l’Union Européenne, l’Organisation internationale pour la migration (OIM), l’USAID & American Institutes for Research et l’Association Internationale des Femmes Juges.
Selon Ely Thelot, président du CNLTP, durant les deux jours, les acteurs auront à réfléchir et discuter sur les nouvelles façons de coordonner les actions dans le cadre de la lutte contre la traite des personnes en Haïti. Ce sujet épineux qui continue à faire tâche d’huile au sein des organisations de défense des droits humains, lesquelLEs souhaitent à tout prix l’éradication de la traite des personnes d’ici les 5 à 10 prochaines années.
Par cette initiative, les organisateurs entendent, entre autres, réaffirmer l’engagement et la volonté de l’État haïtien à implémenter les recommandations formulées à son endroit par le Haut-commissariat des Nations unies aux droits de l’homme lors de l’examen périodique universel en novembre dernier ; affirmer l’engagement du gouvernement haïtien à lutter contre la traite des personnes sur l’ensemble du territoire national ; consolider le leadership du CNLTP et sensibiliser le grand public sur le problème de la traite des personnes en Haïti.
Il est aussi question de présenter les résultats de l’étude de base menée sous l’égide du CNLTP et dégager un consensus autour du Plan d’action stratégique de lutte contre la traite des personnes pour les cinq prochaines années. On prévoit également de poser les bases de la coordination entre tous les acteurs clés impliqués dans cette bataille et veiller à ce que ceux-ci conjuguent leurs efforts pour soutenir la mise en œuvre de la Stratégie et du plan d’action national.
Les intervenants à la cérémonie officielle ont tous mis l’accent sur la nécessité d’éradiquer la traite des personnes qu’ils considèrent comme une forme moderne d'esclavage portant atteinte à la sécurité des personnes. Ils l’estiment en outre comme une violation des droits de l’homme, un crime à la fois contre l’individu et contre l’État, une forme de violence contre les femmes et les enfants.
Aussi se sont-ils tous mis d’accord sur le principe à ce que cette forme d’esclavage soit réprimée avec la plus grande rigueur par la loi. 
Quant au Chargé d’affaires des États-Unis en Haïti, Brian W. Shukan qui prenait la parole en la circonstance, il a réitéré le soutien des États-Unis à Haïti dans la lutte contre la traite des personnes.
Notons que le président de la République, M. Jovenel Moïse qui devait rehausser l’éclat de la cérémonie d’ouverture par sa présence, a eu un contretemps et se faisait remplacer par le ministre de la Justice et de la Sécurité publique. 
Texte et photo : Alix Laroche source HPN

Tags: 

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 5 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 6 mois ago