Corruption Rép. Dominicaine: Un actuel ministre et le président du principal parti d'opposition arrêtés

Publié
2 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
570 views
Time to
read
3’

Parmi les personnes arrêtées, on retrouve Juan Temístocles Montás, ministre de l'Industrie et du Commerce et membre du comité politique du Parti de la libération dominicaine (PLD) et Andrés Bautista, président du Parti révolutionnaire moderne (PRM), principal parti d’opposition, et président du Sénat. À partir de ce mardi, les accusés, contre lesquels le procureur a demandé 18 mois de détention, connaîtront les mesures coercitives qu’ils encourent.
En tout, elles sont au nombre de 14 les personnes nommées par le procureur général de la République pour leur implication présumée dans l’affaire Odebrecht. Elles  sont traduites en justice pour avoir prétendument commis toutes ou en partie des délits de corruption, association de malfaiteurs, coalition de fonctionnaires, prévarication , détournement de fonds, qui sont incompatibles avec la qualité de fonctionnaire public, enrichissement illicite et blanchiment d'argent.
Le 21 décembre 2016, le monde se réveilla avec les nouvelles d'un des plus grands scandales de corruption de l'histoire, avec son épicentre au Brésil et des tentacules dans une douzaine de pays, dont la République dominicaine. Ce jour-là, la société Odebrecht avait reconnu avoir versé, de 2001 jusqu'en 2014, des pots-de-vin aux fonctionnaires et hommes d'affaires de la République dominicaine pour un montant dépassant $92 millions.
 Dans ma première audience publique sur l'affaire, quelques jours plus tard, je me suis engagé auprès des citoyens et j’ai dit textuellement: « Tout fonctionnaire qui se trouve avoir reçu des pots-de-vin ou tout autre avantage direct ou indirect sera soumis à l'action de la justice, peu importe qui est impliqué ou pendant quelle période de gouvernement il a travaillé ». Le procureur, Jean Alain Rodriguez,  au moment de prononcer ce discours, avait déjà ordonné l’arrestation de dix accusés.
«  Aujourd'hui, je respecte la parole donnée. Je me tiens devant vous […] pour vous informer que nous avons émis des mandats d'arrêt contre chacune des personnes mentionnées dans les documents de la société Odebrecht et du ministère public du Brésil, sans exception », a déclaré le procureur Rodriguez. 
« Au total, nous soumettons à la justice quatorze personnes, pour ce qui peut être considéré comme étant un événement sans précédent dans notre pays, si l'on considère les montants en cause, la multiplicité des crimes et les acteurs présumés, ainsi que les positions de pouvoir que les impliqués ont occupé », a-t-il ajouté.
Les personnes indexées dans l’affaire Odebrecht par ordre alphabétique : 
 Alfredo Pacheco Osoria, actuel député depuis 2016, et ancien membre de la Chambre des députés 1994-2006, au cours de laquelle il a occupé la présidence pendant trois ans, de 2003 à 2006; Angel Rondón Rijo, représentant commercial de Construtora Norberto Odebrecht depuis 2001, identifié comme l'intermédiaire par lequel des pots-de-vin ont été formalisés en République dominicaine; Bernardo Antonio Castellanos Moya, directeur des projets hydroélectriques de la Société hydroélectrique dominicaine de 2000 à 2004; César Domingo Sánchez Torres, directeur de la Société dominicaine d'électricité de 2000 à 2002, puis vice-président exécutif de la Société dominicaine d'État des entreprises électriques de 2002 à 2004; Conrado Enrique Pittaluga Arzeno, avocat, représentant de la société Newport Consulting Ltd ; Juan Roberto Rodriguez Hernandez, directeur exécutif de l'Institut National de l'Eau et Égouts de 2002 à 2004; Juan Temístocles Montás Domínguez, directeur de la Société dominicaine d'électricité 1996-2000; Secrétaire technique de la présidence de 2004 à 2007, ministre de la Planification Économique et du Développement 2010-2016 et actuel ministre de l'Industrie, du Commerce et PMME;  Julio César Valentín Jiminián, actuel sénateur de la République depuis 2010; et ancien membre de la Chambre des députés 1998-2010, une période qui a tenu la présidence de la Chambre depuis quatre ans, de 2006 à 2010; Máximo Leónidas De Oleo Ramírez, directeur de la société de production hydroélectrique dominicaine de 2000 à 2004; Porfirio Andrés Bautista García, Sénateur de la République 1994-2010 et qui a servi en tant que président du Sénat pendant 5 ans, de 2001 à 2006; Ramón Radhamés Segura, directeur de la Société dominicaine d'électricité 1998-2000, et vice-président exécutif de la Société dominicaine des entreprises électrique d'État de 2004 à 2009; Ruddy González, député de 2002 à 2016 et membre du Comité des finances de la Chambre des députés au cours des années 2010 et 2016; Tommy Grullón Alberto Galán, membre de la Chambre des députés de 2002 à 2006, actuel sénateur de la République depuis 2006 et membre du Comité des finances depuis près de 10 ans, de 2006 à 2014 et de 2016 à nos jours; Victor Diaz Rua José, Directeur de l'Institut National de l'Eau et Égouts de 2004 à 2007 et actuel ministre des Travaux publics et des Communications.
Sources combinées 
  Patrick ST PRE source le nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 2 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 3 mois ago