Le ministre de la Culture en contravention avec l'église catholique

Publié
2 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
436 views
Time to
read
<1’

Suspense a divinis. Curieux terme sorti des tréfonds du droit canon. Il s’applique aujourd’hui au nouveau ministre de la Culture et de la Communication du gouvernement, Limond Toussaint. Et en gros, la « Conférence Episcopale d’Haiti (CEH), interdit au Père [qu’était] M. Toussaint d’exercer son ministère sacerdotal ».
De ce fait, le ministre de la Communication ne peut plus « exercer son pouvoir d’ordre, c’est-à-dire l’administration des sacrements » selon le Code de droit canonique.
La CEH n’a pas manqué d’adresser des reproches à Limond Toussaint. « Nous l’exhortons paternellement, en vertu de la Miséricorde Divine, à se souvenir des promesses de son ordination sacerdotale », peut-on lire dans la Note de presse daté du 29 Mars 2017.
Les autres prêtres qui auraient des velléités à s’aventurer dans l’arène politique ont aussi été avertis. « Nous saisissons cette occasion pour rappeler aux membres du clergé qu’ils sont tenus d’observer les dispositions du canon 285 du code de Droit Canonique de 1983 » et « les invitons à prendre en compte leur devoir de neutralité en matière politique », signale la note signée de l’évêque des Cayes, le cardinal Chibly Langlois.
Loop Haiti

Tags: 

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 9 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 9 mois ago