Guy Philippe plaide non coupable

Publié
2 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
466 views
Time to
read
1’

Plusieurs dizaines de sympathisants du sénateur élu de la Grand'Anse, Guy Philippe, ont protesté devant les locaux de l’ambassade américaine à Tabarre. Chauffés à blanc, ces protestataires, photos de Guy Philipe en main, ont dénoncé l’arrestation suivie de ce dernier en Floride. Le responsable du Consortium des partis politiques, qui a pris part au sit-in, Jeantel Joseph, dénonce le caractère illégal de cette arrestation qu’il qualifie de kidnapping. « L’équipe dirigée par Jocelerme Privert a enlevé et séquestré, en dehors des prescrits constitutionnels, le sénateur Guy Philipe. Il jouit de son immunité. Il a reçu le mandat de la population de la Grand'Anse », a-t-il dit, évoquant l’article 43 de la Constitution haïtienne qui interdit la déportation des Haïtiens. Jeantel Joseph invite les États-Unis qui, selon lui est un peuple moral, à se ressaisir. 
Pour sa part, le député de Pestel, bras droit de Guy Philippe, dit venir demander aux États-Unis d’Amérique la libération de son mentor. « Je suis accompagné de plusieurs jeunes du département de la Grand'Anse. Nous sommes venus réclamer le respect du vote des électeurs de la Grand'Anse », a-t-il expliqué, dénonçant dans la foulée la note de l’ambassade américaine. « L’ambassadeur américain (Peter F. Mulrean, NDLR) a fait une déclaration malencontreuse par rapport à la diplomatie en Haïti. Il faut qu’il se ressaisisse. Guy Philippe n’est pas un fugitif. Il est traqué par ses ennemis qui sont des traîtres et qui veulent que le statu quo demeure en Haïti », a-t-il balancé. Un important dispositif de sécurité a été remarqué dans les parages et à l’intérieur de l’ambassade. Plusieurs unités de la PNH, notamment des agents du CIMO et de l’UDMO, ont été remarquées. Des manifestations ont également eu lieu dans la Grand'Anse, où celui qui a dirigé une rébellion armée contre le président Jean-Bertrand Aristide a été élu sénateur de la République. 
 Guy Philippe plaide non coupable
Guy Philippe a été auditionné pour la deuxième fois par la justice américaine, ce vendredi. Devant la cour fédérale de Miami, Guy Philippe, accompagné de ses avocats américains américains Zeljka Bozanic et Richard Okyere Dansoh, a décidé de plaider non coupable des charges retenues contre lui par le gouvernement fédéral. Ce faisant, il a été renvoyé en détention, dans l’attente d’une prochaine audition. 
L’agence Associated Press rapporte que son avocate, Zeljka Bozanic, a déclaré en marge de l’audition qu’elle ne cherche pas pour le moment la libération sous caution de son client. Elle indique qu’elle pourrait toutefois revenir sur cette question à l’avenir, au risque même de buter sur le refus des procureurs qui veulent que Guy Philippe reste en détention.
Jean Daniel Sénat - source le nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 5 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 6 mois ago