Jacmel amorce un virage sur le tourisme pour tous

Publié
3 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
333 views
Time to
read
2’

Une excursion à pied, au centre-ville de Jacmel, a marqué cette commémoration de la Journée mondiale du tourisme. Guidés par la firme Expérience Jacmel, des journalistes de différents médias de la capitale et du Sud-Est ont fait le tour de la ville pour découvrir le patrimoine historique et culturel de la cité d’Alcibiade de Pomayrac. La place Pétion et Bolivar, le boulevard du bord de mer,  l’ancienne prison,  la place Toussaint Louverture, le manoir Alexandra, l’amphithéâtre, l’hôtel Florita et la ruelle en escaliers ont été tous visités lors de cette excursion touristique. 
« Jacmel est une ville historique. En 1816, elle avait accueilli  le Libertador vénézuélien, Simon Bolivar. C’est aussi dans cette baie, le 12 mars 1806, que le précurseur de l’indépendance vénézuélienne, Francisco de Miranda. a créé le drapeau de son pays. En 1698, Jacmel est aussi la première ville électrifiée du pays. Cependant, cette ville avait été ravagée en 1895 par un incendie », a raconté le guide Évans Égalité.  
Au Centre de convention de Jacmel où s’exposent les masques en papier mâché, l’excursion a pris fin et fait place à un sujet captivant : le carnaval de Jacmel. « Le carnaval de Jacmel s’organise pendant le week-end précédant le carnaval de Port-au-Prince », a indiqué l’un des responsables de la firme Expérience Jacmel, soulignant que les masques en papier mâché fabriqués à Jacmel sont aussi utilisés dans le carnaval de Port-au-Prince.
Outre cette excursion, une cérémonie officielle s’est tenue au Centre de convention de Jacmel afin de mettre en valeur le thème ainsi que le sujet retenu par l’Organisation mondiale du tourisme (OMT) : « Tourisme pour tous », « Promouvoir l’accessibilité universelle en faveur d’un tourisme pour tous ». 
C’est le ministre du Commerce et de l’Industrie, Jessy C. Petit-Frère, qui a représenté le gouvernement à cette cérémonie. « J’ai vu Jacmel avec d’autres yeux. Il y a la mer qu’il faut exploiter. Jacmel ne peut plus vivre dans les détritus », a-t- elle affirmé.   
« Pour l’accessibilité au tourisme, le gouvernement a choisi deux stratégies : la première consiste à faire du tourisme un outil de développement local. Pour la seconde stratégie, il s’agit de développer un tourisme qui met l’emphase sur les personnes à mobilité réduite. Nos infirmes, nos handicapés n’ont pas accès aux loisirs et ne peuvent faire du tourisme », a ajouté Jessy C. Petit-Frère.  
Pour sa part, la directrice régionale du ministère du Tourisme à Jacmel, Lydie Kräuchi, a promis de travailler avec les opérateurs touristiques dans l’idée de faciliter aux personnes à mobilité réduite ou ayant d’autres déficiences 
l’accès au tourisme. Elle envisage des discussions avec les propriétaires d’hôtel en vue de faciliter l’accès aux personnes à mobilité réduite, à travers des rampes dans les bâtiments logeant les hôtels.
« Nous recevons régulièrement des touristes à Jacmel. Nous voulons développer un tourisme  pour tous. Nous allons renforcer davantage le tourisme local  », a martelé madame Kräuchi. Elle a invité les gens vivant dans les autres  régions du pays  à visiter Jacmel, ainsi que ceux vivant à l’étranger. 
Gérard Junior Jeanty source le Nouvelliste

Tags: 

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 5 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 6 mois ago