Education: Officialisation de l’Institut des études haïtiennes de City University of New York (CUNY)

Publié
3 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
715 views
Time to
read
4’

Une conférence de presse s’est tenue, le mercredi 24 août 2016, dans les installations de la bibliothèque de Brooklyn College, pour annoncer le recrutement de Jean Eddy Saint Paul comme professeur titulaire au Département des études africaines de Brooklyn College et directeur-fondateur de l’Institut des études haïtiennes/Haitian Studies Institute (HSI) à la City University of New York.
L’Institut des études haïtiennes vient s’aligner sur la liste d’un ensemble de prestigieux instituts de recherche fonctionnant à la CUNY, tels que : l’Institut des Études dominicaines, l’Institut des études latino-américaines, l’Institut des études mexicaines, l’Institut pour la recherche sur la diaspora africaine dans les Amériques et dans la Caraïbe et l’Institut de recherche sur les Asiatiques-Américains et Asiatiques.
La conférence de presse tenue par le responsable des affaires gouvernementales et externes de CUNY-Brooklyn College, Steven Schechter, a réuni de grandes personnalités du milieu universitaire et politique, telles que : Michelle J. Anderson, présidente de Brooklyn College ; Rodneyse Bichotte, membre de l’Assemblée de New York pour le 42e District ; Yvette D. Clarke, membre du Congrès de New York pour le 9e District ; Kevin Parker, sénateur pour le 20e District ; Jumaane D. Williams, membre du Concile pour le 45e District conciliaire ; Josué Pierre, leader pour le 42e District ; James D. Miliken, chancelier de la City University of New York (CUNY) ; Dr Richard Greenwald, doyen de l’École des sciences humaines et sociales de CUNY-Brooklyn College ; Jay Hershenson, vice-chancelier de la CUNY ; et des membres du Comité de planification et de recrutement de la HSI.
L’évènement a également permis au maire de la ville de New York, Bill De Blasio, représenté par un intellectuel haïtien de haut calibre, de placer ses mots, à côté des interventions de Carl Heastie, porte-parole de l’Assemblée, et de Me Peter H. Bernard, consulat général de la République d’Haïti à New York, qui est aussi un ancien étudiant de Brooklyn College. Sans compter la présence d’un ensemble d’acteurs sociaux et d’organisations de la société civile fondées par des artistes et intellectuels haïtiano-américains.
Le directeur-fondateur de la CUNY Haitian Studies Institute
Jean Eddy Saint Paul, en sa qualité de professeur au Département des études africaines de Brooklyn College et de directeur-fondateur de la CUNY Haitian Studies Institute, est en train de travailler sur un ensemble de projets et de publications tels : le manuscrit intitulé Jean Price-Mars : Between two worlds, Haiti and Africa, projet d’ouvrage accepté pour sa publication chez Lexington Books.
Dans ce projet coordonné par le Dr Celucien L. Joseph, participent aussi des professeurs des institutions comme : Universidad de Puerto Rico en Humacao, Florida Southwestern State College, University of Cape Coast in Ghana, Louisiana State University in Baton Rouge, University of Florida, Duke University, Université d’État d’Haïti, Ambassade d’Haïti à Madrid, Espagne, et Université d’État d’Haïti pour mentionner quelques exemples.
Qui est Jean Eddy Saint-Paul ?
Le directeur-fondateur de la Haitian Studies Institute (HSI)/Institut des études haïtiennes (IEH), City University of New York (CUNY, Jean Eddy Saint Paul est détenteur d’un doctorat en sciences sociales, spécialité Sociologie à El Colegio de México [Colmex] de la Ville du Mexique. Depuis la fondation du Centre d’études sociologiques [CES], en 1973, par l’anthropologue Rodolfo Stavenhagen et collègues, Saint Paul est le premier Haïtien à avoir obtenu le diplôme de docteur en sociologie au prestigieux Colmex. Il est aussi le premier Haïtien à avoir étudié le programme de maîtrise en études latino-américaines à l’université jésuite Pontificia Universidad Javeriana [PUJ].
C’est grâce à une bourse d’excellence gagnée à l’Organisation des États américains [OEA] que Saint Paul – ancien responsable de la bibliothèque de la Faculté des sciences humaines [FASCH], de l’Université d’État d’Haïti [UEH] – a complété cette étude post-graduée. En outre, il est le premier de sa génération à avoir soutenu son mémoire de sortie pour l’obtention du titre de Licencié en Travail social à la FASCH-UEH.
Chercheur trans et interdisciplinaire et théoricien transculturel, avant de travailler pour le compte de Brooklyn College-CUNY, Saint Paul a été professeur titulaire [Full Tenure Professor] à la division de droit, politique et gouvernement de l’Université publique à Guanajuato. À l’Université de Guanajuato, Saint Paul s’est forgé une réputation d’un professeur très compétent, charismatique et l’un des fondateurs des programmes d’enseignement et de recherche tels que : doctorat en études juridiques, politiques et de gouvernement ; maîtrise en analyse politique, ainsi que le programme de licence en science politique.
Son engagement et son œuvre
En sa qualité de professeur versatile et doué d’une riche expérience internationale, Saint Paul a conduit des investigations théoriques et appliquées en Haïti et au Mexique. Il est l’auteur de trente-deux chapitres d’ouvrages et d’articles portant sur la société civile et les processus politiques en Haïti, la sociologie politique de l’historicité de l’État haïtien et le comportement des groupes dominants ; les interstices relationnels entre la politique et la religion en Haïti et le Mexique ; le pluralisme religieux, la tolérance et la démocratie, ainsi que le degré de laïcisation de la politique en Haïti.
Ses recherches ont été éditées et publiées dans de prestigieuses maisons éditoriales nationales et internationales telles que : Karthala, Maison des sciences de l’homme et l’harmattan à Paris ; Cidihca à Montréal, El Colegio de México, l’Académie mexicaine de science [AMC], le conseil consultatif de sciences de la présidence de la République, et l’Université de Guanajuato au Mexique, les Presses de l’Université d’État d’Haïti, ainsi que Lexington Books à Lanham dans l’état de Maryland aux États-Unis d’Amérique. En tant qu’intellectuel-critique de la gouvernementalité de l’historicité contemporaine de l’État haïtien et, de manière plus spécifique, du duvaliérisme et de Lavalas, en 2015, il a publié chez Cidihca l’ouvrage personnel intitulé : Chimè et Tontons Macoutes comme milices armées en Haïti (Montréal : Les Éditions du Cidihca. ISBN : 978-2-89454-326-9, qui est la première recherche scientifique publiée sur les « Chimè » comme phénomène social et sociologique).
Ses nombreuses distinctions
Tenant compte de la qualité et l’impact de ses recherches et publications, le chercheur haïtien a reçu d’honorables bourses de recherches et de subventions économiques provenant de la secrétairerie de Relations externes, de la secrétairerie de l’Éducation publique, et du Conseil national de science et de technologie (Conacyt) du gouvernement mexicain, entre autres entités. Depuis 2011, il est accrédité comme chercheur au Conacyt.
Jean Eddy Saint Paul a aussi construit une carrière internationale de grande envergure. En 2011, il a été invité par le professeur Christian Lequesne et a séjourné comme chercheur-invité au laboratoire du Centre d’études et de recherches internationales (Ceri), de la fondation nationale de Science politique (SciencesPo), du Conseil national de la recherche scientifique (CNRS).
Jean Emmanuel Jacquet - Source Le National

Tags: 

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 7 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 7 mois ago