Clôture de la 46e Assemblée générale de l’OEA à Santo Domingo

Publié
3 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
486 views
Time to
read
2’

Durant les 72 heures qu’aura duré cette 46e Assemblée générale de l'OEA, on retiendra surtout la monopolisation de  l'ordre du jour par le Venezuela et Haïti, l’affrontement entre John Kerry et la ministre vénézuélienne des Affaires étrangères, Delcy Rodriguez, la préoccupation du Canada pour le processus électoral d’Haïti et l’appel à la destitution d’Almagro, secrétaire général de l'OEA, lancé par le Nicaragua pour son « ingérence » dans les affaires internes du Venezuela.
La conjoncture politique en Haïti, où les élections ont été annoncées pour le 9 octobre prochain  par le Conseil électoral provisoire (CEP), a animé mardi une bonne partie des débats de l'Assemblée. John Kerry et le ministre canadien des Affaires étrangères, Stéphane Dion, ont tous deux exprimé leur «grande préoccupation» sur l’énorme retard qu’accuse le processus électoral en Haïti. «Haïti et la communauté haïtienne au Canada sont préoccupées par le dysfonctionnement des institutions politiques de leur pays », a indiqué Dion.
John Kerry, pour sa part, avait souligné la nécessité pour Haïti de boucler sans délai son processus électoral. Le ministre haïtien des Affaires étrangères, Pierrot Délienne, a réagi encore une fois ce mercredi en exprimant par-devant l'Assemblée la détermination de l’administration Privert/Jean-Charles pour la reprise des élections, qui ont été reportées à trois reprises. Tout en remerciant l’OEA  pour son appui au processus électoral, le chancelier haïtien a salué le CEP qui, à la suite du rapport de la Commission indépendante d’évaluation et de vérification électorale (CIEVE), a publié un nouveau calendrier électoral. 
Par contre, le chancelier haïtien n’a pipé mot sur les milliers de personnes expulsées de la République dominicaine vers Haïti. Son homologue, le ministre des Affaires étrangères de Saint-Vincent-et-les Grenadines, Camilo Gonsalves, s’est chargé à sa place de faire valoir « la nécessité d’une nouvelle évaluation des efforts déployés par la République dominicaine et les agences multilatérales pour inverser la crise des droits humains déclenchée par l'arrêt 168-13 de la Cour constitutionnelle dominicaine. » Selon lui, cet arrêt a provoqué une situation d'apatridie pour des milliers de citoyens nés dans ce pays, et il a aussi attiré l’attention sur des déportations « inciviles » et « illicites » qui ont eu lieu en direction d’Haïti.
Quelques accomplissements à mettre à l'actif de l’OEA durant cette assemblée : la signature mardi de la « 2030 Alliance TIC pour les Amériques » visant à étendre la connectivité dans la région et à démocratiser la préparation des jeunes à participer à l'économie moderne ; l’approbation de la Déclaration américaine sur les droits des peuples autochtones qui seraient au nombre de 50 millions à vivre dans les Amériques ; et l’approbation ce mercredi d’une déclaration d'excuses à l’endroit de la République dominicaine pour le rôle joué par l'organisme régional dont le soutien a permis l'intervention militaire américaine dans le pays en avril 1965.
Par ailleurs, en marge de cette Assemblée de l'OEA, cinq anciens candidats dominicains à la présidence, Luis Abinader, Guillermo Moreno, Elias Wessin Chavez, Minou Tavarez et Soraya Aquino, ont organisé une marche mardi dans les environs de la chancellerie, où se tenait l’assemblée, pour dénoncer, en présence de toute l'Amérique latine et des Caraïbes ainsi que le reste du monde, les irrégularités ainsi que les manipulations frauduleuses systématiques ayant entaché les élections du 15 mai dernier en République dominicaine. 
En milieu de soirée, Andres Navarro, ministre dominicain des Affaires étrangères, élu par ses pairs président de l’Assemblée, et le secrétaire général de l’OEA, Luis Almagro, ont donné une conférence de presse pour mettre un terme aux travaux de la 46e Assemblée générale. Ils se sont quittés satisfaits des avancées obtenues dans la capitale dominicaine et se fixent rendez-vous l’année prochaine à Mexico pour la 47e Assemblée générale de l’organisation continentale.  
Envoyé spécial à Santo Domingo 
Le Nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 5 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 6 mois ago