Danilo Medina réélu président de la République dominicaine

Publié
3 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
347 views
Time to
read
2’

La capitale dominicaine s’est réveillée dans le calme lundi matin. Le pays de Juan Pablo Duarte vient de vivre une journée de vote considérée comme historique par la Junte centrale électorale. Pour la première fois, le vote électronique a été utilisé à tous les niveaux du scrutin. Pas sans difficulté, des problèmes techniques ont empêché certains centres de vote de s’ouvrir à l’heure prévue. « Ces impondérables sont dus à l’abandon des milliers de techniciens qui ne se sont pas présenté au centre de vote ce matin », a expliqué le président de la Junte centrale électorale, Roberto Rosario, dans son premier point de presse.
Les premiers résultats du scrutin étaient tout de même connus une trentaine de minutes après la fermeture des centres de vote. Dès le premier affichage, le président sortant, Danilo Medina, était en tête avec 62,35% des voix. Son poursuivant immédiat, le candidat du Parti révolutionnaire moderne, Luis Abinader, a recueilli alors 35,1%. Des résultats qui confirment les prévisions des sondages. L’Institut Gallup avait prédit une victoire du président sortant avec 64% du suffrage. 
L’écart restera inchangé. Les différents bulletins de la Junte centrale électorale qui suivront durant la nuit de dimanche et la journée de lundi accordent une conséquente avance au président sortant. Selon le dernier bulletin sorti lundi soir, le président sortant a totalisé 61, 57% des voix et son poursuivant 35,37%. Danilo Medina a gagné les élections avec plus de 60% des voix. Plus que suffisant pour lui permettre de briguer un nouveau mandat de quatre ans à la tête d’un pays en pleine expansion économique. 
24 heures après la fermeture des bureaux de vote, le président Medina est allé célébrer cette victoire avec ses partisans qu'il a tenu à remercier. Il dit tendre la main à ses adversaires. « Désormais, nous sommes tous Dominicains et Dominicaines», a déclaré le président fraîchement réélu devant de nombreux sympathisants massés à l’avenue Bella Vista. Danilo Medina a demandé plus loin aux nouveaux élus et aux anciens fonctionnaires de faire preuve d’humilité dans les actions qu’ils vont poser. Entouré de ses trois filles et de sa femme, il a demandé à Dieu de le tenir loin de la vanité, de l’orgueil et de l’arrogance. Luis Abinader, concurrent de Medina, ne s’est pas encore exprimé sur les résultats rendus publics par la Junte centrale électorale. Il a donné rendez-vous ce mardi à ses partisans pour s’exprimer sur le déroulement du scrutin.
Après un premier mandat de quatre ans, Danilo Medina n’était pas censé se présenter à ces élections selon la Constitution dominicaine. Le président sortant, fort de sa popularité et du soutien des bases de son parti, a pris l’initiative de mener une réforme constitutionnelle permettant désormais au président sortant de pouvoir briguer immédiatement un autre mandat, ce au détriment de l’ex-président Leonel Fernandez qui se préparait à représenter le Parti de la libération dominicaine pour une quatrième fois. La lutte entre Fernandez et Medina a secoué le parti au pouvoir depuis tantôt 12 ans. Le PLD, renforcé par une alliance avec une frange du principal parti d’opposition, le PRD, plane sur la vie politique en terre voisine. Avec près d’une trentaine de sièges recueillis au Sénat, le parti a également fait main basse sur les législatives ainsi que les élections locales.
 Les élections se sont globalement bien déroulées dans les 31 provinces. Les petites irrégularités rapidement corrigées, le vote s’est déroulé sans grande difficulté. « Oui, les gens sont venus voter en grande quantité, toutes les personne inscrites sur ma liste ont déjà voté, j’attends les autres pour débuter avec le dépouillement », a confié Maria, responsable de l’un des bureaux de vote placés à l’école Saint-Thomas d’Aquin à Santo Domingo. Les Dominicains ont fait le déplacement ce dimanche pour élire leurs nouveaux dirigeants. À la fermeture des bureaux, le taux de participation a été estimé à 50,5% des électeurs potentiels. « Merci aux Dominicains pour cette journée de fête, merci d’avoir contribué à renforcer notre démocratie », a déclaré Rosario dans la conférence de presse de fermeture de la journée électorale.
Pas moins de 6,7 millions de Dominicains étaient attendus aux urnes ce dimanche avec un taux de participation de 50,5 % des électeurs. Les 24 270 candidats concouraient pour 4 106 postes électifs en jeu. Les opérations de vote se sont déroulées dans tous les 2 313 centres de vote qui seront tous comptabilisés. Une première dans l’histoire du pays, selon la Junte centrale électorale. 
Louis Joseph Olivier Source Le Nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 2 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 3 mois ago