Pour la sauvegarde des acquis du tourisme haïtien

Publié
3 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
353 views
Time to
read
3’

Des chiffres rendus publics par le CaribbeanTourism Organisation (CTO), branche régionale de l’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) sur l’état de ce secteur dans les Caraïbes en ce début 2016, font état d’une augmentation du nombre des arrivées des touristes de séjour en Haïti de 10.9 % en 2015 par rapport à l’année précédente. Une variation qui situe le flux total d’arrivées de cette catégorie à plus d’un demi-million de visiteurs chaque année, soit 515 804 en 2015.
Ce constat d’augmentation reste également intact dans un autre domaine particulier considéré par l’organisme hémisphérique de tourisme CTO que sont les croisières où Haïti enregistre au port de Labadie, dans le Nord, l’arrivée de 673 501 croisiéristes en 2015. Ce qui équivaut à 2% de croissance par rapport à 2014.
Rien que ces faits, ayant rapport au nombre de touristes de séjours ou croisiéristes arrivés dans le pays, marquent un sursaut sinon un réveil de la léthargie dans laquelle est plongé le secteur touristique haïtien depuis ses années de gloire datant de 1970. A un moment où les yeux sont rivés sur les politiques pour remettre les pendules à l’heure quant à la stabilité du pays en plein cœur de cette transition, il s’avère important de se fixer sur le lendemain du secteur touristique haitien sur lequel, rappelons-le, beaucoup d’États misent gros de nos jours.
Le tourisme peut contribuer indiscutablement à la relance de l’économie de par son caractère transversal. Pour y arriver toutefois, une démarche plus structurelle au niveau de l’État s’impose. Il s’agit, dans le court terme, de poser les jalons pour la pérennisation des avancées réalisées dans ce secteur jusqu’ici et de formuler des idéaux communs pour l’avenir. Une tâche incombée tant au secteur privé qu’au secteur public.
Dans cette veine, quatre (4) actions récurrentes s’installent dans cette courte  période de transition politique. 
1-Adoption d’un cadre normatif en remplacement des décrets obsolètes datant de la fin des années 70 régulant la quasi-totalité du secteur
La refonte du corpus de textes légaux règlementant l’ensemble de l’activité touristique notamment les sous-secteurs de l’hôtellerie, la restauration, les agences de voyages et les lignes aériennes, en tenant compte des paramètres actuels et de l’évolution des échanges entre opérateurs et clients ou encore entre l’État et les autres acteurs  du secteur. 
De bons règlements ont la vertu de garder durablement les avancées et de rassurer les investissements qui seront consentis. Dans toute société démocratique c’est la loi qui fixe les règles du jeu. Le secteur touristique haïtien bien que souffrant d’une carence de lois actualisées n’échappe cependant pas à ce principe.
L’Exécutif et le législatif ainsi que le secteur privé touristique doivent s’accorder sur des projets de lois ou propositions de lois visant à un fonctionnement viable et durable du secteur touristique haïtien.
2-Promotion des Investissements de tout acabit pour consolider les acquis
L’attirance des investissements privés est l’apanage de l’État dans sa quête d’opportunités économiques dans la perspective de développement à grande échelle. A travers la loi du 22 août 2002 portant sur le Code des Investissements modifiant le décret du 30 octobre 1989 relatif audit Code, l’État a pour obligation de promouvoir des initiatives visant à susceptibles de générer la croissance et le développement économique. Dans le secteur touristique, les futurs entrepreneurs doivent bénéficier de l’accompagnement de l’État dans l’élaboration de projets viables et dans la recherche de fonds pour leur réalisation ainsi que, dans leur exécution des projets. Un pays comme le nôtre où les capitaux se font de plus en plus rares, une telle campagne de promotion des investissements à succès viserait tant les petites et moyennes entreprises que les grosses bourses regroupées au sein de grandes filiales ou sociétés anonymes.
3-Définition d’une politique publique sectorielle avec la vision et les axes stratégiques du secteur sur le temps
A l’instar de cette initiative novatrice initiée dans le secteur éducatif où le projet pour l’éducation en Haïti sur de longues années trouve l’approbation d’une bonne partie de la société, une politique publique en tourisme calquée sur ce modèle serait d’une extrême importance. Ceci permettrait aux concernés du secteur touristique dans toute son entièreté et sa divergence de s’asseoir et de confiner cette ligne directrice qui allierait le vouloir de tous pour son lendemain.
Faire du tourisme l’affaire de tous en impliquant le plus grand nombre d’acteurs possibles : les étudiants, les marchands de produits artisanaux, les marchandes ambulantes de cuissons, les professionnels du secteur, les hôteliers, les restaurateurs, les lignes aériennes et autres maillons de la chaine d’offre touristique.
4-Mise à point des infrastructures d’accueil
De grands chantiers, allant du développement à l’interne de nouvelles zones stratégiques prioritaires pour le tourisme aux travaux de réaménagements des infrastructures existant, sont à encourager. L’État, à travers le budget d’investissement du secteur, doit allouer des substantiels fonds au développement de certaines  infrastructures d’envergure qui se révèlent indispensables mais cruciales pour l’émergence de ce secteur.
Les îles côtières du Sud (l’Ile-a-vache notamment), le Nord avec son potentiel et les côtes grand-anselaises peuvent servir de pilote pour un tel segment.
Du train où avance le tourisme haïtien aujourd’hui, il n’est pas indiqué de faire marche arrière. Tourisme et instabilité ne font pas bon ménage. Ainsi, Il serait de bon ton que des actions directes de l’État et des acteurs intéressés par la question touristique haïtienne soient entreprises mutuellement pour tenir fièrement la chandelle et monter le niveau.
La transition qui sévit actuellement dans le pays pourrait constituer un point de départ vers une dynamisation soutenue et effective du secteur touristique haïtien avec une vision clairement définie sur les prochaines décennies.
Godson LUBRUN
[email protected]

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 3 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 4 mois ago