Burundi: assassinat du général Nshimirimana, pilier du régime

Publié
4 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
265 views
Time to
read
1’

Le général Adolphe Nshimirimana, ancien chef d’état-major de l’ex-rébellion CNDD-FDD et pilier du régime de Pierre Nkurunziza a été tué, ce dimanche, à Bujumbura dans une attaque à la roquette.Selon des témoins, la voiture du général Adolphe Nshimirimana a été la cible de tirs de roquette, dans la matinée de ce dimanche, près de l’hôpital Roi Khaled, dans la capitale Bujumbura.Peu avant midi, le conseiller en communication de la présidence a confirmé la mort du haut gradé. « J'ai perdu un frère, un compagnon de lutte, la triste réalité c'est que le général Adolphe Nshimirimana n'est plus de ce monde », a écrit sur son compte Twitter Willy Nyamitwe.Ancien chef d'état-major de l'ex-rébellion CNDD-FDD et ex-responsable des services de renseignement - avant d'être remplacé à ce poste en novembre 2014 par un général jugé plus modéré -, Adolphe Nshimirimana était un pilier du régime, souvent présenté comme le bras droit du président. Il était officiellement « chargé de mission auprès de la présidence » mais en réalité, il continuait d'agir dans l'ombre et conservait beaucoup d'influence. Le général Nshimirimana était notamment perçu comme l'orchestrateur de la répression de ces derniers mois, et aussi l'un des artisans de l'échec de la tentative de coup d'Etat de mai dernier.Sa mort intervient une semaine après la proclamation de la victoire de Pierre Nkurunziza à l'élection présidentielle, victoire qui lui permet d'entamer un troisième mandat - controversé - à la tête du pays.
 Burundi Pierre Nkurunziza RFI

Tags: 

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 7 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 7 mois ago