Le nouveau CD du groupe Zenglen: Une réalité confirmée

Publié
4 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
684 views
Time to
read
6’

La patience est une vertu qui nous permet de faire face aux difficultés de la vie et de vivre quotidiennement avec l’espoir d’un lendemain meilleur. On est obligé de rêver, car le rêve est le plus court chemin qui conduit vers la réalité. Il faut s’adapter au rythme de la vie pour éviter de fausser le pas. On ne précipite pas le temps. Car l’empressement ne fait pas naître le jour – twò prese pa fè jou louvri. Le Zenglen a su attendre avec patience et utiliser les moyens lui permettant de se relancer dans la compétition. On doit toujours se garder de se placer trop vite en avant, sans évaluer globalement les paramètres qui conditionnent la garantie du succès en tout. Mais on ne peut pas non plus se tenir en arrière, contemplant l’ombre d’une réalité qui s’enfuit graduellement quand on s’accroche trop au succès du passé. Ce qui nous plonge dans un rêve diurne indéfini.  Le groupe Zenglen s’est réveillé et il semble attendre le bon « timing », le moment opportun pour déballer son nouveau CD dans les jours à venir. Personne n’ignore que le marché de la musique fait actuellement face à des problèmes liés aux conditions socio-économiques et politiques globales. Il faut qu’un groupe musical ait de bonnes stratégies pour survivre dans ce monde artistique qui, de jour en jour, devient plus difficile. Le groupe Zenglen : Des risques calculésDes fois, une trop longue patience traduit l’idée de peur : la peur de s’aventurer, la peur de prendre des risques / des chances. Qui ne risque rien, n’a rien, dit l’adage, et celui qui n’a rien ne peut vraiment rien risquer, comme nous le soulignons souvent. On mesure le temps et la patience à l’aune de la raison. Le groupe Zenglen a dû mettre fin à ses activités habituelles pour se confiner en studio afin de préparer son nouvel album. Le nouveau CD du Zenglen est prêt et les chansons qui y sont gravées peuvent reconduire cette formation musicale à la place qu’il faut. Le Zenglen nage en amont à brasses contrôlées pour reprendre la position qu’il avait occupée dans un passé pas trop lointain.En effet, cette période à laquelle nous nous référons avait aussi marqué le temps de résurgence de certains groupes compétiteurs du Zenglen. Après la sortie du CD à succès du groupe Zenglen, ils étaient obligés de retourner à leur planche à dessin pour corriger les imperfections afin de se mettre au pas avec  le CD « Rezilta ».  Au cours de son existence, la formation Zenglen a trébuché, titubé à plusieurs reprises et elle s’est redressée à chaque fois. C’est comme le roseau qui plie sous l’effet du vent et qui ne rompt pas. Ce groupe musical va-t-il tenir sa nouvelle position pendant longtemps, s’il arrive à récidiver dans son exploit de la dernière fois? Tout dépendra de ses stratégies de promotion et de marketing, cette fois. Les dirigeants et musiciens de cette formation musicale se souviendront que les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets dans les mêmes circonstances.La « scène » HMI connaît une situation de haute tension liée à l’incompréhension des décideurs du business de la musique. Les percepteurs du marché musical haïtien contribuent, soit directement ou indirectement, au déclin de l’industrie de la musique. Car ils ne savent pas comment mettre en place une structure solide qui pourrait changer la donne et redorer leur blason. Quand on considère ce qui se passe dans ce secteur, ils ont tous échoué. Les musiciens, tout aussi bien les promoteurs, ne sont pas non plus innocents.
Le groupe Zenglen n’a rien perdu pendant son absence de la « scène » HMIAujourd’hui, les promoteurs organisent des soirées qui ne réussissent pas, surtout dans l’État de New Jersey. Cela est dû au fait qu’ils n’assurent pas une bonne promotion, mais espèrent de bons résultats. Ils ne se rendent même pas compte qu’on est en période de basse saison. Les affiches qu’ils présentent en soirée deviennent redondantes. Se men m ti bagay la. En plus de tout cela, les groupes musicaux n’offrent aucune diversité musicale ou de nouvelles créations. En ce sens, leur répertoire n’a pas changé. On dirait que leur inspiration a tari. Les menus qu’ils offrent au public deviennent redondants et répugnants. Les gens ne peuvent plus les digérer.
En passant, il faut souligner que l’État de New Jersey n’a pas la capacité d’absorption des groupes musicaux haïtiens à chaque weekend. Offrir une soirée dansante vendredi, une autre samedi et une dernière en dimanche devient risquant pour l’investisseur. Une seule des trois pourra peut-être réussir, si et seulement si pendant les quatre weekends qui précèdent la soirée programmée,  il n’y a eu aucun bal. L’économie n’est pas au beau fixe. Dans cet état des États-Unis, il existe plus de 600, 000 familles qui vivent en dessous du seuil de la pauvreté, d’après les statistiques. Parmi ces familles, on compte aussi un grand nombre d’Haïtiens.
Tout ceci montre bien que le groupe Zenglen avait fait un bon calcul, en décidant d’observer un temps de répit pour mieux rebondir quand le marché reprend force et vigueur. C’était vraiment une décision sage de la part du Zenglen.  Il n’a rien perdu pendant son absence de la « scène » HMI, car les rues sont désertes. C’est comme si la HMI est toujours en état de siège. Il faut non seulement que les groupes musicaux produisent de nouveaux disques, mais aussi qu’ils soient de bonne facture.   Un cas probant d’étude du marché
Les organisateurs de soirées dansantes ne remarquent même pas que le nombre de gens qui, hier, participaient aux bals a considérablement diminué. Van an vire. Pourtant, les promoteurs affichent des chiffres fabuleux sur les réseaux sociaux laissant l’impression que tout va bien pour eux. Ce ne serait pas trop exagérer de dire que la  « scène » HMI est une cage aux promoteurs inexpérimentés.  Pour donner l’impression que le business marche pour eux, certains d’entre eux adoptent une attitude de « big boss », allant même jusqu'à impressionner le public en affichant une poignée de dollars au bar ou en fumant du cigare cubain. Ayant été témoin oculaire à deux des soirées qui ont eu lieu à New Jersey, le samedi 11 juillet et le vendredi 17 juillet, les chiffres que les promoteurs soumettent aux réseaux sociaux sont très loin de la réalité. Après le bal du 11 juillet, l’artiste invité et le chanteur du groupe cherchaient ce promoteur dans le parking réservé aux clients, comme on l’aurait fait pour trouver une aiguille dans une botte de foin. Les groupes musicaux ne sont pas responsables du nombre restreint de gens qui participent aux soirées aujourd’hui. Les groupes « 509 » et Nu Look feront mieux la prochaine fois.
On peut, sans réserve, imputer tous ces problèmes aux promoteurs qui n’assument pas leurs responsabilités en ce qui a trait à la bonne promotion. Il faut quand même souligner que le passage de Kassav à New York avait grandement affecté toutes les soirées dansantes qui se déroulaient dans le « Big Apple » et dans les villes avoisinantes. Mais une bonne promotion pourrait changer l’image et garantir une meilleure participation à ces activités nocturnes. Le nombre de participants aux dernières soirées à New Jersey était vraiment insignifiant. Le Zenglen est concerné par cette situation, puisqu’il reprend force. Ses fans espèrent que le manager du groupe met en place une nouvelle stratégie pour ne pas être victime du mauvais sort qu’ont connu les formations  « 509 » et  Nu Look à New Jersey.
Il semble que le Zenglen soit sur la bonne voie pour obtenir le résultat qu’il escompte,  avec la production de ce nouveau disque. Son nouvel album intrigue déjà ses concurrents, qui ont mis ou comptent mettre des CDs-live en circulation pour faire passer le temps. Cette stratégie donne une marge de manœuvre au Zenglen, considérant le fait que le grand public exige toujours des nouveautés musicales. Les concurrents attendent que le Zenglen mette son nouveau CD en circulation pour savoir dans quelle direction s’orienter, comme tel a été le cas la dernière fois. Certains groupes étaient bien obligés de retourner à leur planche à dessin pour peaufiner leurs œuvres et se mettre au diapason avec Zenglen.
Le Zenglen : Un roseau qui plie et ne rompt pas
Qu’on ne se fie pas trop aux déclarations de Richie laissant croire que Klass n’a pas besoin d’un nouveau CD pour l’instant. Autant que nous sachions, Klass était en studio pour enregistrer un nouvel album. Le CD-live, que ce groupe a offert au public récemment, c’est avec le dessein de détourner les esprits. Jeu psychologique!  Le Zenglen va retarder la sortie de son nouveau disque, en prenant le temps d’étudier le marché pour déterminer le meilleur moment de présenter son nouveau CD au grand public. Ayant lu entre les lignes, le mois d’août paraît être le plus probable.
Le Zenglen a retenu Dener Ceide comme son arrangeur principal.  Ce groupe musical  n’est pas le seul à faire un tel choix. Il faut aussi que Dener varie les couleurs musicales d’un orchestre à un autre pour éviter la ressemblance de l’un à l’autre. On verra si le Zenglen se porte bien, puisque le samedi 1er août prochain, il sera à Kasa Champet à Pembroke Pines, Florida, pour célébrer le double anniversaire d’Eddy Germain, le percussionniste, et de Nicolina, la saxophoniste du groupe. Cette soirée nous permettra de dire si vraiment la fanfaronnade (fè dyòlè) prématurée des fans de cette formation musicale a sa raison d’être. On y sera en chair et en os, si nos obligations professionnelles nous le permettent. On pourra mieux observer, puisque les musiciens du Zenglen ne nous connaissent pas.
Au cours de cette soirée, aura lieu aussi le lancement de l’album « album release party » de l’artiste Olanie J.  Le Zenglen va, sans doute, jouer au moins une ou deux de ses nouvelles compositions, ce soir-là, pour faire plaisir au public. On dit que  les bonnes choses n’arrivent qu’à ceux qui savent attendre. La patience vaut un pesant d’or. Si le Zenglen réussit le coup, on sera en droit de dire sans réserve que « Zenglen est un roseau qui plie et ne rompt pas ». Nous profitons de cette occasion pour souhaiter bonne chance au groupe Zenglen. D’ores et déjà, nous lui présentons nos sincères félicitations pour ce nouveau CD que plus d’un jugent être de très très bonne facture.
[email protected]
*/
// -->

Tags: 

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 5 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 6 mois ago