Laurent Jimaja, cet homme noir élu maire en Suisse

Publié
4 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
965 views
Time to
read
1’

C’est la première fois de l’histoire qu’un candidat écologiste devient conseiller administratif au Grand-Saconnex, une mairie genevoise.
Un exploit. Bienvenu Laurent Jimaja, candidat Vert aux élections municipales, fait son entrée au Conseil administratif du Grand-Saconnex. En d’autres termes, c’est la première fois, depuis des décennies, que l’Exécutif ne sera plus entièrement dirigé par le parti L’Entente. De plus, le natif du Bénin devient le premier homme de gauche à siéger dans cette mairie genevoise.
« Mon score signifie que les Saconnésiens me reconnaissent comme l’un des leurs et la couleur de peau ou mes origines importent peu »
Il doit sa victoire à sa « persévérance », dixit ses partisans et opposants. « Je dois ce score à mon travail, je suis conseiller municipal depuis douze ans, je suis engagé dans plusieurs associations, je m’investis pour des thèmes qui me sont chers. La reconnaissance ne s’obtient pas avec quelques mois de campagne, c’est un travail de longue haleine », confie à La Tribune de Genève, l’élu arrivé en Suisse en 1989, à l’âge de 30 ans.
On parle donc d’un « self-made-man » (un homme qui s’est fait tout seul). Effectivement, le Béninois (d’origine) a effectué ses études au Sénégal avant de s’envoler pour Genève, la deuxième ville la plus peuplée de Suisse. Aussi, il s’est engagé en politique il y a treize ans seulement. Et ses débuts étaient plutôt timides, l’avoue-t-il. Pourtant, le formateur pour adultes (de formation) a persisté et signé.
Une résilience qui lui permet aujourd’hui d’être le second homme noir élu maire dans le pays helvétique. « Pour toutes les personnes qui, comme moi, sont originaires d’ailleurs, mon exemple peut être bénéfique. Mais je ne veux pas m’ériger en symbole ou en défenseur d’une cause », dit-il, rapporte AfrikaTV.net. Et d’ajouter : « Mon score signifie que les Saconnésiens me reconnaissent comme l’un des leurs et la couleur de peau ou mes origines importent peu. »
C’est cette modestie qui lui vaut la reconnaissance de ses pairs. « C’est quelqu’un de très présent, qui parle avec tout le monde. Sa personnalité consensuelle va lui permettre de réaliser ses projets », fait savoir une conseillère municipale, indique le site internet.
 Celui qui se définit comme un « citoyen du monde », entend « promouvoir l’amitié entre les gens plutôt que l’appartenance à tel ou tel groupe ».
Malgré sa nouvelle fonction, Bienvenu Laurent Jimaja n’oublie pas qu’il est surtout père de famille. « Je pense d’abord à mes enfants. Mon engagement vise avant tout à contribuer à leur éducation et à celle des autres jeunes, pour leur montrer que même lorsqu’on n’est pas né ici, on peut y faire de grandes choses et qu’il ne faut jamais baisser les bras », lâche-t-il, le soir de son élection. Chapeau !
Source: Nofi

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 7 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 7 mois ago