Le PNUD prend le dessus sur le CEP

Publié
4 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
258 views
Time to
read
2’

Depuis le 21 juin 2015, une délégation du Conseil électoral provisoire (CEP) est à Dubaï pour une visite de supervision des bulletins des législatives du 9 août 2015. L’imprimerie qui en est chargée est à … Dubaï. Hier mardi, une première cargaison de matériels non sensibles était déjà livrée. Des avancées qui, semble-t-il, s’effectuent loin des regards du CEP. Tout est géré par le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud).Au Conseil électoral provisoire, le mardi 23 juin, personne n’était en mesure d’avancer mot. Ni sur la compagnie qui a remporté l’appel d’offres pour l’impression des bulletins, ni, encore moins, sur le coût de cette opération de passation de marché.C’est  Lithotech, une compagnie basée en Afrique du Sud, qui avait remporté l’appel d’offres lancé par le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) pour la production des matériels non sensibles dans le cadre de la mise en place des législatives du 9 août prochain… Quant aux matériels sensibles, les bulletins notamment, c’est une entreprise basée à Dubai, aux Émirats arabes unis, dont le nom n’est pas encore révélé à la presse qui a remporté la palme.Dans cette perspective, maître Mosler George, directeur exécutif du CEP, a informé qu’une délégation composée du président du CEP, Pierre Louis Opont, du trésorier du Conseil, Ricardo Augustin, du directeur du registre électoral, Phillipe Augustin, des responsables de la Minustah et du Pnud effectuaient depuis le 21 juin une visite à Dubaï, aux Émirats arabes unis. Visite de supervision des spécimens des bulletins de vote et de la capacité de cette compagnie, dont le directeur exécutif a oublié le nom, à imprimer ces bulletins pour les prochaines législatives.Si le déroulement du processus électoral se fait généralement dans la transparence, à ce niveau une zone d’ombre plane sur l’attribution de ces marchés. Pourquoi attribuer à deux compagnies étrangères la responsabilité de fournir et préparer les matériels sensibles et non sensibles ? Combien de compagnies avaient postulé ? Quand et comment a été fait l’appel d’offres ? Quel est le coût de cette passation de marché ? Pourquoi des compagnies aussi loin placées géographiquement ? Quid des entreprises haïtiennes ? Autant de questions qui restent pendantes et pour lesquelles le directeur exécutif n’avait pas de réponse. Car dans le cadre du processus électoral, dit-il, l’État haïtien a confié au Pnud la charge de gérer le fonds des opérations.Intervenant aussi à ce sujet, le vice-président du Conseil électoral provisoire, Pierre Manigat Junior, a précisé que le CEP n’est pas le maître d’œuvre. « Le CEP n’a pas pris l’initiative de préparer les matériels sensibles en dehors du pays », a informé le numéro 2 de l’institution électorale, expliquant que l’appel d’offres pour l’attribution des marchés est fait par le Pnud selon ses propres procédures. Pierre Manigat Junior, qui se positionne en défenseur des entreprises haïtiennes, déplore le fait que la préparation des  matériels sensibles ait été attribuée à une compagnie étrangère sur la base d’un appel d’offres international. Ce qui, selon lui, diminue la chance des entreprises nationales, alors que ces dernières pouvaient bien imprimer les bulletins.Ainsi, dit-il, une clause a été convenue avec le Pnud pour rectifier le tir. « Après avoir pris connaissance de la façon dont se fait la passation de marché (appel d’offres international), nous avons demandé au Pnud de nous donner la garantie que les matériels sensibles pour les élections présidentielles ainsi que pour les collectivités territoriales seront confiés à une compagnie haïtienne, au cas où celle-ci disposerait de la capacité nécessaire », a informé le représentant de la presse au CEP.Entre-temps, le processus électoral fait son chemin. Ce mardi 23 juin, le CEP a reçu une première cargaison de 1 800  kits de formation en provenance de l’Afrique du Sud. Une seconde livraison de 4 865 kits, contenant du matériel pour les opérations tels urnes, isoloirs, lampes, encre indélébile, sachets transparents et autres, est attendue avant la fin de la semaine, nous dit maître Mosler Georges, directeur exécutif de l’institution électorale.Noclès Débréus
lenational

Tags: 

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 8 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 9 mois ago