Noélizaire, un agent de la PNH honoré aux Cayes

Publié
4 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
217 views
Time to
read
2’

« Un soldat, un policier est souvent comparé à un roc, un dur auquel on a appris à dissimuler ses émotions dans un regard de glace qui ne laisse transpercer aucune émotion. Ce soir vous arrivez à découvrir une autre facette du policier, car vous avez devant vous un homme qui ne saurait cacher sa joie face à cette distinction », a déclaré, ému, Carl-Edouard Noélizaire, agent 4 de la Police nationale d’Haïti (PNH) en recevant, aux Cayes, une plaque d’honneur qui le consacre comme une valeur appréciée dans le Sud. Face à cette distinction, décernée par le Groupe de citoyens pour l’avancement du Sud (Gracis), initiateur de cet événement organisé dans les locaux de Nami restaurant hôtel, l’agent de la PNH avoue qu’il oublie un moment, ses frustrations et  ses déboires:« Par ce geste simple dans sa démarche, mais combien significatif pour nous autres policiers qui sommes souvent considérés comme les ‘’bèt seren’’, vous venez de nous prouver que la communauté cayenne ne produit pas seulement des jugements destructifs à notre égard, mais vous êtes aussi en mesure d’apprécier, de nous mettre en confiance », a souligné l'agent Noélizaire devant ses pairs de la PNH et une brochette de notables des Cayes, présents à cette cérémonie d’hommage. Les membres de Gracis
« Le Groupe de citoyens pour l’avancement du Sud a apporté un regain de vitalité à l’institution policière trop souvent traitée en parent pauvre », a poursuivi le policier qui se dit accroché à la devise de la PNH : « Protéger et servir ».Ce natif de Jérémie, dans la Grand’Anse, 44 ans, père de deux enfants, a intégré l’institution policière en 1995. Il était en 2e année à la Faculté de droit et des sciences économiques, à Port-au-Prince quand il a fait ce virage.  Gradué en 1996, il entre au commissariat des Cayes au mois de juillet. La même année, il est affecté à Maniche où il rencontre sa future épouse. Ensuite, il se retrouvera au commissariat de Saint-Jean, de Saint-Louis du Sud pour retourner au point de départ, les Cayes.Avec un brin d’humour, Carl-Edouard Noélizaire, l’honoré de la soirée a égayé la salle : « Merci à vous chers collègues du Service de la circulation. Vous êtes les meilleurs collaborateurs qu’on pourrait souhaiter avoir.  Vous avez tenu avec joie le rôle du diable pour que je puisse paraitre comme un saint aux yeux de tous. » Une pointe d’humour pour rappeler que, dans l’ombre, ils sont légion des policiers de tous grades qui se sacrifient pour le pays.« Continuez à exercer votre métier avec éthique. Soyez des modèles pour les autres », a déclaré sur un ton enthousiaste, le directeur départemental du ministère de l’Éducation nationale, Me Ary Louis. « C’est difficile de choisir dans une institution où les difficultés sont visibles. Quand quelqu’un s’y distingue, il faut voir en lui un grand homme », a indiqué le directeur départemental du Ministère de l’Éducation. «  Cet honneur doit accroitre votre esprit de sacrifice envers la communauté », a-t-il souligné avant d’ajouter: « Il n’est pas facile d’apprécier certaines personnes à leur juste valeur. Quand cela arrive, il faut comprendre la profondeur et le sens d’une telle activité. Cette cérémonie est un acte sublime de Gracis et de radio Télé Nami. »A l’endroit du président de Gracis, Me Maxton Esta et de ses vingt deux membres auxquels se distingue le PDG de Nami restaurant hôtel, Richie Charles, il a eu ce mot : « Ce soir marque un tournant dans le Sud, d’une longue chaîne d’hommages que méritent certaines personnalités de la ville ».
Bernard Sérant

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 3 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 4 mois ago