Ligue des champions. Exceptionnel PSG face à Barcelone ! (3-2)

Publié
4 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
350 views
Time to
read
2’

En dominant l'un des favoris de l'épreuve, le FC Barcelone, le PSG a mis fin aux doutes qui accompagnaient son début de saison.Le vrai Paris ?En moins d'un quart d'heure, ce PSG - Barça a offert deux buts. Mais aussi deux informations non négligeables : Paris attendait ce premier grand rendez-vous de la saison pour afficher son vrai visage, la défense du Barça pouvait encaisser des buts. Son premier, cette saison, inscrit par David Luiz. À la réception d'un coup franc excentré de Lucas, le défenseur brésilien contrôlait dos au but avant de pivoter et de croiser sa frappe du gauche (1-0, 10'). La concrétisation de la domination parisienne dans les premières minutes. Mais la suivante était déjà fatale.Le temps pour Messi d'échanger avec Iniesta et de placer sa frappe du gauche dans le petit filet de Sirigu, impuissant (1-1, 12'). Minute suivante : Cavani profitait d'une récupération haute pour fixer Jérémy Mathieu, le crocheter avant d'envoyer une frappe du pied gauche juste au-dessus des cages de Ter Stegen (13').Verratti, première !Alternant les phases de possession dans une harmonie technique, les deux formations ne se laissaient pas le temps de digérer cet enchaînement d'occasions. Souvent contraint à récupérer le ballon très bas, la plupart du temps devant sa surface, le PSG lançait des contres alimentés de la justesse de Thiago Motta, de la rage de David Luiz et de la vitesse de Lucas.Mais c'est sur un nouveau coup de pied arrêté que les Parisiens faisaient une nouvelle différence. Le corner de Motta filait au second poteau. Loin, trop loin de Ter Stegen. Verratti, lui, avait tout compris et glissait, de la tête, le ballon au fond des filets (2-1, 26'). Le premier but sous le maillot du Paris Saint-Germain pour l'Italien, lors d'un PSG - Barça, rien que ça. De quoi arracher un sourire amusé de Laurent Blanc. Plus tendu, juste avant la pause, lorsque le coup-franc de Messi léchait la transversale de Sirigu, cette fois épargné (45').Le Barça réagit une deuxième foisPour ne pas se faire prendre au même piège du relâchement qu'après l'ouverture du score, les hommes de Laurent Blanc reprenaient par le bon bout la seconde période. Pressant, toujours aussi agressifs, Cavani et ses partenaires étouffaient les Barcelonais. Mieux, ils alourdissaient la marque. Dans un moment de flottement alors que Motta restait au sol après un choc, les Parisiens réenclenchaient la marche avant, profitant de l'apathie catalane, et van der Wiel trouvait Matuidi à la réception de son centre fuyant au second poteau (3-1, 54').Suffisant ?Trop facile ? Sûrement, oui. Parce qu'encore une fois, le Barça réagissait deux minutes après le but parisien. Par Neymar, qui ouvrait merveilleusement son pied droit pour réduire une nouvelle fois le score (3-2, 56'). Pas de quoi déstabiliser Paris. Pastore, étincelant, comme il sait l'être dans les grands matches, s'échappait seul mais trouvait les gants de Ter Stegen (60'). La dernière occasion pour un PSG ensuite acculé dans ses 18 mètres. Héroïque, Marquinhos contrait in-extremis une tentative de Jordi Alba, seul face à Sirigu (82').Suffisant, pour offrir aux Parisiens la victoire qui devrait lancer leur saison.PARIS SG - BARCELONE : 3-2 (2-1)Arbitre : M. Rizzoli (Ita). 45 000 spectateurs.BUTS. Paris : David Luiz (10'), Verratti (26'), Matuidi (54'). Barcelone : Messi (12'), Neymar (56').AVERTISSEMENTS. Paris : Verratti (28'), Matuidi (44'), van der Wiel (66'). Barcelone : Alves (9').PARIS SG : Sirigu - van der Wiel, Marquinhos, David Luiz, Maxwell - Verratti (Cabaye, 71'), Thiago Motta (cap), Matuidi - Lucas (Bahebeck, 90'+1), Pastore (Chantôme, 86'), Cavani. Non entrés en jeu : Douchez (g), Digne, Z. Camara, Aurier. Entraîneur : Laurent Blanc.BARCELONE : Ter Stegen - Alves (Ramirez, 83'), Mascherano, Mathieu, Alba - Rakitic (Xavi, 69'), Busquets, Iniesta (cap) - Pedro (El Haddadi, 62'), Neymar, Messi. Non entrés en jeu : Bravo (g), Adriano, Piqué, Roberto. Entraîneur : Luis Enrique.
Source: Ouest France

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 4 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 5 mois ago