Me Jean Henry Céant crie non à la persécution politique

Publié
5 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
288 views
Time to
read
1’

L’ancien candidat à la présidence Me Jean Henry Céant a qualifié de persécution politique contre les leaders et candidats aux prochaines élections, l'interdiction de départ prise par la justice haïtienne à l'encontre de l’ancien président haïtien Jean Bertrand Aristide et une douzaine de dignitaires de son régime (2001-2004) pour une affaire de détournement de fonds et de blanchiment d'argent.« Cette machination vise à traiter comme des criminelles, les citoyens  jouissant comme tout le monde de la présomption d’innocence en les privant de certains de leur droit fondamentaux et en restreignant leur liberté individuelle », a déclaré Me Céant.Me Céant a, par conséquent, exhorté  le chef du gouvernement à « prendre les dispositions nécessaires pour éviter toutes dérives qui puissent être assimilées à des actes d’agression dans le cadre de la compétition électorale et que l’appareil d’Etat ne puisse servir à la persécution et à la répression politique contre les leaders et des candidats aux prochaines élections ».Toutefois, Jean Henry Céant  croit qu’une « enquête administrative ne peut donner lieu à des poursuites pénales sans qu’au préalable la Cour supérieure des comptes ait rendu son arrêt de débet »Plus loin, il a appelé le président Michel Martelly a travaillé de manière à « créer un climat d’apaisement, de concorde et d’harmonie au sein de la société ».L’homme politique Jean Henry Céant a aussi invité la population haïtienne, à ne pas céder à la provocation, parce que qu’il croit « aujourd’hui plus que jamais, le peuple haïtien a besoin de sérénité ».
HPN

Tags: 

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 6 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 6 mois ago