Le GARR dénonce la mise à l’écart de la société civile

Publié
5 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
516 views
Time to
read
<1’

Le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR) se montre très critique par rapport à la décision  des autorités haïtiennes et dominicaines d’écarter les organisations des sociétés civiles dans la recherche des solutions appropriées aux problèmes de l’île.Le GARRA s’est dit convaincu que les acteurs des sociétés civiles des deux pays, notamment ceux travaillant avec les migrants-es doivent être parties prenantes des pourparlers si l’on veut réellement aboutir à des accords favorables au développement des relations harmonieuses entre les deux peuples de l’île.Le GARR pointe également du doigt les discussions qui se sont déroulées exclusivement autour des questions commerciales. Ce qui, selon l’organisation, de nature à montrer que cette rencontre est une opportunité saisie par les deux parties pour réglementer et/ou légaliser les pratiques commerciales longtemps mises en œuvre dans les échanges entre les deux pays.La participation des secteurs privés des affaires des deux pays, la signature de ce énième accord bilatéral sur le commerce n’impliquant pas clairement le secteur informel et le mépris des autres points frontaliers à travers lesquels beaucoup de violations de droits humains ont eu lieu, le prouvent, a conclu le GARR.
hpn

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 10 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 10 mois ago