Des parlementaires américains au Parlement haïtien pour parler élections

Publié
5 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
188 views
Time to
read
2’

Une délégation de parlementaires américains a visité le Parlement haïtien ce vendredi. Accompagnée de l’ambassadeur Pamela A. White, cette délégation composée de trois parlementaires,  tous issus de la Floride, s'est entretenue avec les présidents des deux branches du Parlement, en présence de plusieurs autres députés et sénateurs. L’organisation des prochaines élections, les relations entre l’exécutif et le législatif ont constitué le menu de cette brève rencontre.« L’objectif principal de cette rencontre est d’encourager les autorités haïtiennes, le Parlement en particulier, sur la nécessité de réaliser des élections démocratiques, honnêtes et inclusives. Ensuite,  les encourager  à collaborer avec le pouvoir exécutif pour la réalisation de ces joutes », a dit  Yliana Ros-Lechtinen, la chef de file de la délégation, qui dit constater beaucoup de progrès dans le pays. Les deux autres parlementaires constituant cette délégation sont Frederica Wilson et Mario Diaz-Balart.Les progrès constatés  sont dans le domaine de la santé notamment. Ils disent remarquer qu’il « y a une amélioration dans la lutte contre l’épidémie de choléra et le sida.»« Ne vous fiez pas aux tôles rouges que voyez partout dans le pays. A l’intérieur, il n’y a rien de sérieux. On ne peut pas parler de progrès avec ce pouvoir en place », a rétorqué le député de l’opposition Levaillant Louis-Jeune. « Aidez-nous à forcer le gouvernement à réaliser de bonnes élection avant la fin de l’année. Ils ont pu organiser six carnavals en deux ans contre zéro élections », a-t-il continué pour prendre le contrepied de la délégation qui dit remarquer des progrès.Le président du Sénat, quant à lui, n’a pas manqué de responsabiliser le pouvoir en place au sujet de la situation délicate du pays. Il a dressé pour les visiteurs un tableau plutôt sombre des relations entre les pouvoirs exécutif et législatif. « Il n’y a pas effectivement d’Etat de droit dans le pays comme le prétend l’exécutif. Il y a de grands différends entre les pouvoirs exécutif et législatif », a énuméré Dieuseul Simon Desras, soulignant que son principal souhait est de voir le gouvernement américain aider le pays à réaliser des élections démocratiques, honnêtes et inclusives à la fin de l’année. « Je félicite les USA pour avoir continué à aider le pays dans beaucoup de programmes, en particulier dans le domaine sanitaire…. »De son côté, le président de la Chambre basse, Jacques Stevenson Thimoléon, sollicite davantage le support de l’international  pour que le scrutin puisse se tenir avant la fin de cette année. «  Nous voulons des élections. C’est une obligation de les réaliser cette année », a-t-il dit.Pour sa part, le député Jean-Tholbert Alexis appelle à l’aide des parlementaires américains dans le dossier de l’arrêt de la Cour constitutionnelle dominicaine rendant apatrides des milliers de Dominicains d’origine haïtienne. «  Je vous demande de soulever cette question devant votre assemblée. Le Parlement américain ne doit pas rester muet sur ce dossier….. »
 Yvince Hilaire  source: le nouvelliste

Tags: 

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 6 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 7 mois ago