Affaire Dorsinville: Point de presse de la PNH

Publié
5 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
273 views
Time to
read
2’

L’assassinat horrible du couple Dorsinvil, même après leur inhumation, n’a cessé de faire des vagues. En attestent les multiples appels des différentes associations de défense des droits humains appellant à l’aboutissement de l’enquête. Celle-ci, si l’on en croit le porte-parole adjoint de la PNH, Gary Desrosiers, va bon train. Suite à une opération de la police à Grand-Ravine, les nommés Mackendy Joseph, alias Tipikan, et Bebeto Jean alias, Tiboutsim, ont été épinglés. « Ce dernier n’a pas hésité à avouer que c’est lui qui a tué Girldy Dorsinvil », a révélé M. Desrosiers, soulignant au passage que Jean Raymond Cadet, l’un des bandits, a été blessé mortellement au cours du coup de filet.Le 16 février, sous le couvert d’une opération de la DCPJ, les hommes en uniforme ont procédé à l’arrestation de Doravil Saint-Juste et Guinen Bien-Aimé au Champ de Mars. « En somme, cinq individus sont déjà arrêtés dans le cadre de l’enquête », a-t-il précisé devant un parterre de journalistes dans la salle de conférence de la DCPJ.Parallèlement, une trentaine de personnes, affiliées à un gang dénommé ‘’jeunesse au pouvoir, kifkif’’, qui ont eu leurs mains trempées dans bon nombre de crimes, sont dans le viseur de la DCPJ. « Le chef de ce gang, Mackendy François, alias Tikenkenn, et les nommés Pouchon, Mèt Aubourg, James, Ti Ronald, Fritsner… sont activement recherchés par la DCPJ », a déclaré Gary Desrosiers. « La DCPJ est à la recherche de ces malfrats en permanence, dit-il. Nous sollicitons la collaboration de la population afin de mener à bien notre boulot ».Par ailleurs, des faux médecins, spécialistes aussi dans des vols de véhicules, ont été débusqués par la police, il n'y a pas longtemps. Ce réseau de mafia, opérant dans les parages de l’Hôpital de l’Université d’Etat d’Haïti (HUEH) depuis des lustres, n’a pourtant eu des sueurs froides que tout récemment, le 13 février 2014 grâce à l’arrestation d’Emmanuel Louis, à Lamentin 52,  Carrefour. Ce dernier, pour se donner bonne conscience, a vendu la mèche. Il a tout dit aux agents de la DCPJ. « Grâce à sa collaboration, la police est parvenue à mettre la main au collet de Florence Florestal Prévil, Garry Botte, Dezard Jean Erick, tous épinglés pour usage de faux et vols de véhicules », a expliqué l’inspecteur de police, à deux pas d’une table où toute l’artillerie (blouses, stéthoscopes, faux diplômes placardés…) de la prétendue clinique du Dr Dezard Jean Erick est exposée.En outre, il a ajouté que cinq voitures, dont une ‘’Tucson’’ et une ‘’Infinity’’, ont été confisquées dans le cadre de ce dossier. Selon M. Desrosiers, ces faux médecins aptes à tromper même les plus futés, qui se faisaient passer pour des gynécologues, « ont avoué qu’ils ne sont pas médecins ». « Puisqu’ils ont avec eux des papiers dûment signés, on va sous peu informer les institutions concernées pour la suite de l’affaire », a-t-il dit, sans ambages, bien assis derrière une table en bois où des avis de recherche sont éparpillés sur la surface.Quant à l’homme d’affaires Samy El Azzy, enlevé à Tabarre 40, puis libéré par la police dans la ravine de Bourdon le 21 janvier 2014 sans avoir eu le temps de verser la rançon de 1,3 million de dollars américains qui lui a été exigée par les ravisseurs, Gary Desrosiers, se veut précis. « Quatre individus, impliqués dans 18 cas de kidnapping, sont arrêtés dans le cadre de cette affaire », a-t-il poursuivi, incisif, sans faire l’économie de souligner que la DCPJ recherche actuellement toute une flopée de malfrats inféodés au gang ‘’baz galil’’, accusée, entre autres, de détention illégale d’armes à feu, d’enrichissement illicite et d’association de malfaiteurs.
Juno Jean Baptiste
Source: Le Nouvelliste

Tags: 

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 7 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 7 mois ago