Haiti fait un pas dans le classement mais conserve les mêmes points que l'année dernière

Publié
6 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
280 views
Time to
read
1’

Avec un score de 19 sur 100, Haïti figure au 163e rang du rapport 2013 de l’organisation Transparency International sur l’indice de perception à travers le monde, sur 175 pays étudiés. C’est le même score qu’Haïti avait obtenu en 2012. 175 pays et territoires figurent dans ce classement 2013, présenté ce mardi par la présidente de la Fondation Héritage pour Haïti, branche haïtienne de Transparency internationale, Marilyn B. Allien.Elle se réjouit qu’Haïti ne figure pas parmi les 5 pays ayant les plus faibles indices de perception de la corruption à travers le monde rappelant qu’il y a quelques années, Haïti était toujours parmi les 3 à 5 pires élèves de la classe.Madame Allien affirme que ce classement va tout de même décevoir plus d’un, citant notamment l’équipe de l’Unité de Lutte Contre la Corruption (ULCC) dont l’ancien colonel des ex-FAd’H Antoine Atouriste est le directeur général.Une équipe qui, reconnait-elle, fait un travail remarquable en dépit du fait que le projet de loi portant sur la prévention et la répression de la corruption, déposé au parlement depuis 2005, n’ait toujours pas été voté.Cette loi incrimine 17 cas de corruption dont la concussion, l’enrichissement illicite, le blanchiment des produits du crime, le détournement et la soustraction de biens publics, les pots de vin, les surfacturation, le trafic d’influence, le népotisme et le financement occulte des partis politiques.Leurs auteurs sont passibles de 3 à 15 ans de prison.Votée au Sénat en mai dernier, elle attend d’être ratifiée à la chambre basse. Si tel était le cas Haïti aurait un meilleur score au classement de Trancparency Internationale, a dit madame Allien.Sur le continent américain, le Venezuela et le Paraguay sont encore parmi les pays les plus corrompus en Amérique latine alors que l'Uruguay (73 points) et le Chili (71 points) sont perçus comme les meilleurs en matière de transparence dans la zone.Si les trois plus mauvais élèves, l’Afghanistan, la Corée du Nord et la Somalie ont 8 points, en queue de peloton, c’est-à-dire entre 10 et 19, se trouvent Haïti l’Irak, la Syrie, la Libye, le Soudan et le Sud Soudan, le Tchad, la Guinée Équatoriale, la Guinée-Bissau, le Turkménistan, l’Ouzbékistan et le Yémen.Les deux meilleurs, Danemark et Nouvelle-Zélande, affichent 91 points. Mais derrière eux  tout en haut du classement, entre 80 et 89, on trouve à côté du Danemark et de la Nouvelle-Zélande le Luxembourg, le Canada, l’Australie, les Pays-Bas, la Suisse, Singapour, la Norvège, la Suède et la Finlande.L’organisation Transparency International basée à Berlin estime que près de 70 % des nations dans le monde sont considérées comme ayant un « problème sérieux » de vénalité parmi leurs fonctionnaires. Et aucun des 177 pays étudiés en 2013 n’obtient un score parfait.ahp

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 9 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 10 mois ago