766 fausses écoles, combien de vraies ?

Publié
6 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
278 views
Time to
read
1’

Dans le cadre de la campagne anticorruption entreprise par l'Administration Martelly/Lamothe, le gouvernement de la République, par l'entremise de la Banque nationale de crédit (BNC), a pu restituer au Trésor public un montant de cent seize millions quatre mille cinq cent soixante-seize et deux centimes (116, 004,576.002) gourdes. Cette somme, préalablement destinée au Programme de scolarisation universelle gratuite et obligatoire (PSUGO), a été détournée par des individus malintentionnés ayant constitué une fausse liste de 766 écoles pour s'approprier des fonds publics. »Cette moisson miraculeuse est la grosse nouvelle de ce lundi 11 mars. En effet, et par le montant, plus de deux millions de dollars, et par le nombre de fausses écoles impliquées, 766, l'information est énorme et, cabasse au passage l'image d'un programme fleuron de l'administration Martelly.La bonne nouvelle est que l'annonce se situe dans le cadre de « la mise en place du Comité interinstitutionnel élargi de lutte contre la fraude fiscale, la contrebande douanière, le blanchiment des capitaux et la corruption (Task Force anticorruption) dont la mission est d'identifier rapidement les cas de corruption dans les programmes  gouvernementaux, de récupérer les fonds détournés et de  sévir avec la dernière rigueur contre les auteurs et complices ».Doit-on s'attendre incessamment à des arrestations en série au ministère de l'Education nationale qui a laissé passer, après les écoles borlettes, autant de fausses écoles dans ses listes et à travers tout le territoire, où sont réparties toutes ces écoles inexistantes ?En fait, le Programme de scolarisation universelle gratuite et obligatoire (PSUGO) est sous évaluation approfondie, a dit au Nouvelliste le ministre Vaneur Pierre. La récupération des 116 millions de gourdes rentre dans le cadre de la bonne gestion du programme. Les listes des écoles bénéficiaires ont été scrutées à la loupe et ce sont les comptes en banque inactifs qui ont permis de récupérer les 116 millions.D'autres actions vont suivre et des arrestations auront lieu si nécessaire, car chacune des 10 020 écoles privées et publiques du programme est analysée. Effectif, adresse, services offerts aux élèves, tout est passé au peigne fin, affirme le ministre.Un jour saura-t-on combien de fausses écoles avec de faux élèves ont reçu dans la fougue du lancement du PSUGO de vraies subventions, de vrais uniformes, de vraies fournitures, de vrais livres, etc., en trompant la vigilance et la bonne volonté d'une présidence qui faisait ses premiers pas dans le maquis des magouilleurs de tout poil qui rôdent autour de la tentante proie qu'est l'État haïtien et de ses fonds sans fin ?
Frantz Duval Rédacteur en chef du Nouvelliste
Source: Le Nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 6 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 7 mois ago