Olivier Martelly dément

Publié
7 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
480 views
Time to
read
2’

Avant l’entrée en scène ce lundi de son avocat, Me Reynold Georges, le fils aîné du chef de l’Etat, Olivier Martelly, a rejeté dimanche catégoriquement les accusations de corruption portées contre lui et sa mère, Sophia, qui, selon Me Newton Saint-Juste, aurait détourné l’argent du trésor public à travers la gestion non autorisée d’une enveloppe de 40 millions de dollars.
S’exprimant à Cité Soleil (banlieue nord de la capitale), en marge d’un match de football de l’équipe de la présidence au sein de laquelle évoluaient notamment le Président Michel Martelly, le président du Sénat, Dieuseul Simon Desras et le Sénateur John Joël Joseph, celui qui est présenté comme le conseiller de son père à la jeunesse et au sport, a estimé que Me St-Juste lançait contre la famille présidentielle des accusations fantaisistes sans disposer d’aucune preuve.
M. Martelly, qui prétend que l’épouse du chef de l’Etat et lui n’assurent pas personnellement la gestion de fonds publics, a dans le même temps annoncé la poursuite de ses interventions à travers le pays et promis aux habitants de Cité Soleil de doter bientôt le plus grand bidonville de Port-au-Prince d’infrastructures sportives capables de répondre aux attentes des jeunes.
Pour sa part, Reynold Georges dit s’apprêter à exercer des poursuites judiciaires contre son confrère Newton Saint-Juste, auteur selon lui de fausses accusations de corruption dont l’objectif est de nuire au Président Martelly et de déstabiliser son régime. L’avocat, haut en couleurs, croit savoir que le dénonciateur n’est pas seul et bénéficie du soutien de secteurs politiquement motivés.
Pour Me Georges, a priori en possession d’arguments juridiques solides, il n’y a que ceux qui souhaiteraient s’accaparer du pouvoir en vue d’amasser beaucoup d’argent à en vouloir à Sophia et Olivier Martelly qui travaillent, estime-t-il, à l’avancement du pays.
Les accusations d’enrichissement illicite lancées ces derniers jours contre la mère et le fils n’ont cessé de faire des vagues au point de susciter des réactions indignées de Michel Martelly.
Avec l’appui de Me André Michel et d’un militant du Rassemblement des nationaux progressistes (RDNP), Me Newton Saint-Juste avait déposé un acte de dénonciation classé sans suite par le chef du parquet de Port-au-Prince, Me Jean-Renel Sénatus, pour cause d’irrecevabilité. Le jeune avocat avait listé un ensemble d’activités sportives et sociales telles Ti Manman Cheri, Aba Grangou pour lesquelles les deux Martelly mobilisaient des sommes pharamineuses sans titre ni qualité.
Loin de se laisser décourager après avoir essuyé cet échec, le trio passé à l’offensive a annoncé d’autres actions portant sur le détournement présumé de plusieurs millions de dollars. Une plainte devrait être déposée devant un tribunal américain en vue de dénoncer l’utilisation à des fins personnelles de l’argent des contribuables américains collecté en faveur du peuple haïtien dans le cadre d’un mouvement de solidarité enclenché depuis le séisme dévastateur du 12 janvier 2010.
Cette tentative de poursuite pour blanchiment d’argent visera en particulier Mme Sophia Martelly qui est de nationalité américaine.
Au cas où les informations avancées seraient fondées, ce dossier de corruption risquerait d’éclabousser le Président lui-même qui avait placé son mandat sous le signe de la rupture avec l’ordre politique ancien et ses tares. spp/Radio Kiskeya

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 6 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 7 mois ago