Sur un mode sélectif, l’Exécutif approuve le rapport d’audit Conille

Publié
7 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
299 views
Time to
read
1’

Les contrats controversés attribués de manière irrégulière en 2010 à des firmes -pour la plupart dominicaines- étaient lundi à l’ordre du jour d’un conseil des ministres spécial au cours duquel le Premier ministre Laurent Lamothe a proposé et obtenu l’application partielle des recommandations de l’ancienne commission d’audit.
Un communiqué de la Primature rappelle que les auditeurs à qui l’ex-Premier ministre Garry Conille avait confié le dossier s’étaient prononcés pour « l’annulation unilatérale des contrats pour lesquels aucun décaissement n’a été effectué ».
Lors de ce conseil des ministres, qui s’est déroulé sous la présidence de Michel Martelly, M. Lamothe a « affiché sa volonté de mettre un terme à cette polémique » dit le communiqué en précisant que des instructions ont été passées au ministère de la planification et de la coopération externe concernant la mise en œuvre des recommandations de la commission d’audit, sauf dans deux dossiers spécifiques.
Les autorités ont, en effet, décidé de maintenir le contrat relatif à la réhabilitation du quartier de l’ancienne aviation Bowenfield auquel un important montant, dont la valeur demeure inconnue, a été alloué. Le fonds disponible a été « réaffecté à la réhabilitation des locaux de la Villa d’Accueil (l’ancienne Primature), à la construction du ministère de l’intérieur et à celle de parcs sportifs départementaux », informe le gouvernement.
Un deuxième contrat portant sur la construction du nouveau Parlement continuera également à être exécuté contrairement à l’avis qu’avait émis la commission d’audit.
Muet sur la position exprimée par le chef de l’Etat, le communiqué affirme que pour la cour supérieure des comptes et du contentieux administratif « les contrats ont été attribués en toute légalité et conformément à la loi d’urgence ». Cependant, l’institution n’a émis aucune objection contre l’application des recommandations contenues dans le rapport d’audit remis au début de l’année au Dr Garry Conille.
Selon différents éléments d’information et d’analyse, l’offensive que le prédécesseur de Laurent Lamothe avait lancée pour obtenir la résiliation de ces contrats millionnaires conclus sans appel d’offres, en dehors des règles minimales de passation des marchés publics, lui avait valu son départ précipité de la Primature.
Avant de disparaître de l’actualité, ce dossier de corruption présumée avait connu maints rebondissements en République Dominicaine où la journaliste d’investigation Nuria Piera avait fait d’importantes révélations sur l’attribution de divers contrats de reconstruction aux firmes du puissant Sénateur et homme d’affaires dominicain, Félix Bautista.
Ce dernier aurait accordé des financements électoraux occultes aux deux finalistes des présidentielles haïtiennes de 2010-2011, Mirlande Manigat et son vainqueur Michel Martelly.
Ce dernier aurait continué à bénéficier des largesses de M. Bautista même après le début de son quinquennat. spp/Radio Kiskeya

Tags: 

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 6 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 7 mois ago