Port-de-Paix : Plusieurs arrestations, le principal suspect toujours en cavale

Publié
7 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
241 views
Time to
read
1’

Plusieurs suspects ont été appréhendés depuis l’ouverture de l’enquête sur le scandale de corruption à l’origine de la disparition, le mois dernier, de cinq millions de gourdes à la direction départementale du nord-ouest de l’éducation, a indiqué mardi le commissaire du gouvernement de Port-de-Paix, Yves Martial.
Le montant initialement détourné était destiné au paiement des salaires des enseignants engagés dans le programme dit de scolarisation universelle gratuite obligatoire (PSUGO), mis en place depuis l’arrivée au pouvoir de Michel Martelly.
Au micro de Radio Kiskeya, Me Martial précise que le juge instructeur en charge du dossier mène activement son enquête en vue de traquer là où ils se trouvent tous les coupables encore en cavale. Un châtiment exemplaire leur sera réservé, car, le détournement de fonds publics constitue un crime, a poursuivi le magistrat en soulignant que 3,5 des 5 millions de gourdes volés ont été saisis sur des comptes bancaires appartenant à différentes personnes impliquées dans l’affaire.
Suspect numéro un, le directeur adjoint de l’éducation nationale à Port-de-Paix, Alcidonis Henry, aurait passé la frontière pour se rendre en république voisine à bord d’un véhicule officiel, avait dénoncé le Sénateur du nord-ouest, Mélius Hyppolite (OPL/Alternative).
Son collègue du même département, François Lucas Saint-Vil (Inite), très proche du fugitif, l’a menacé de poursuites judiciaires après ces révélations.
Le Député du Môle Saint-Nicolas, Eloune Doréus (OPL/Alternative), a déclaré le week-end écoulé que Saint-Vil était le mieux placé pour aider la justice à mettre la main au collet de M. Henry, objet d’un mandat d’arrêt international. spp/Radio Kiskeya

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 9 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 10 mois ago