La place Boyer est enfin libre

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
250 views
Time to
read
1’

La mairesse de Pétion Ville Claire Lydie Parent a procédé ce mardi 3 janvier 2012 au déguerpissement des refugiés du séisme du 12 janvier qui habitaient encore la place Boyer. De nombreuses tentes ont été écrasées en la circonstance. Les refugiés de leur coté ont vu d’un très mauvais œil l’initiative entreprise par la mairesse pour libérer la place. Selon la première citoyenne de la commune, ces gens ont voulu tromper la vigilance des agents municipaux en construisant d’autres tentes parmi celles qui ont déjà été recensées par l’OIM. En la circonstance, Claire Lydie Parent s’était fait accompagner de Monsieur Luc Ondoua, responsable du projet de relocalisation des réfugiés des places Saint Pierre et Boyer ainsi que de quelques agents municipaux et de quelques policiers de la brigade UDMO. « Une somme de 20 000 gourdes a été livrée à chaque famille et des constructions d’abris provisoires ont été réalisées à l’endroit de quelques autres familles qui bénéficient d’un espace aménagé à cette fin. Ces tentes que nous écrasons ne sont rien d’autres que des tentes abandonnées depuis très longtemps. Les gens ont eu bruit que le processus de relocation est en cours, ils sont revenus pour tirer profit de la situation. », fulmine la mairesse. Selon Luc Ondoua, prés de 722 familles ont été recensées et relocalisées dans différentes zones de la capitale. Par ailleurs, il n’a voulu avancer aucun chiffre concernant le coût du processus de relocalisation des réfugiés des places Saint Pierre et Boyer. Toutefois, il confie que les camps Canapé Vert et Sylvio Cator seront prochainement libérés. Par conséquent, Dorestant Lexy, Fleurissaint Sonet et certains autres réfugiés pointent du doigt les membres du comité gestionnaire du camp. Selon ces derniers, les membres du comité les ont remplacés par d’autres personnes qui n’habitaient pas la place. Marie-Ange est une mère de famille qui a perdu son mari lors du séisme du 12 Janvier 2010. A présent, elle se plaint du sort qui lui est réservé avec ces 4 enfants puisqu’elle n’a pas été bénéficiaire du programme de relocalisation.
Joubert Rochefort
Source: Le Matin

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 9 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 10 mois ago