Noel: Des parlementaires dénoncent des fonds insignifiants et des risques de main mise

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
2 années ago
447 views
Time to
read
1’

Plusieurs parlementaires ont réagi jeudi suite à l’annonce, la veille, de dispositions gouvernementales jugées peu convaincantes, visant à assister les familles haïtiennes  pour la période des fêtes de fin d’année marquée par de graves problèmes socio-économiques et une recrudescence d'actes de banditisme.
Le premier ministre Garry Conille accompagné de plusieurs ministres, lors d’une conférence de presse, avait indiqué mercredi que quelque 400 millions de gourdes sont consacrées à des activités socio-culturelles et génératrices de revenus à travers le pays  pour la NOEL 2011. (1dollars US= 41,40 gourdes)Le sénateur Jean William Jeanty (Nippes, sud-ouest) estime que le gouvernement se montre très peu créatif en consacrant cette somme à des activités sans grande conséquence sur l’avenir du pays. Il estime que la montagne a accouché d’une souris, faisant allusion au profil de «technicien international que s’attribue le premier ministre ».Estimant que  les fonds mobilisés sont insignifiants par rapport à une population de 10 millions d’habitants, le parlementaire a fait remarquer le gouvernement aurait pu créer des travaux à haute intensité de main d’œuvre pour éviter d’être pris au dépourvu.Le député de Verrettes (Artibonite, nord) Vikens Dérilus abonde dans le même sens,  reprochant à  l’exécutif de ne pas être proactif et de choisir des solutions cosmétiques à un problème structurel. Selon lui, les dispositions annoncées n’auront pas d’incidence réelle sur les conditions de vie de la population.Il invite le gouvernement à adresser les problèmes de manière efficace afin d’éviter que la population se trouve chaque année à pareille époque dans une situation vulnérable.Toujours critique face à ses collègues suspectés de compromission avec l’exécutif, le député de Gros Morne, Fritz Chéry met en garde contre toute idée de confier des fonds à des parlementaires dans le cadre des activités d’apaisement social. Il estime que pareille démarche serait contraire à la loi, les sénateurs et députés n’étant pas  comptables de deniers publics.Le député de Côte de Fer (Sud-est), Lesly Guirand exprime, quant à lui, des doutes sur l’intégrité de l’initiative du gouvernement en faveur des plus défavorisés. Tout en reconnaissant la justesse de la démarche, il dit espérer que les fonds mobilisés, déjà très maigres, ne contribueront pas à enrichir les amis de pouvoir en place.De fait, plusieurs autres députés ont révélé que des proches du pouvoir ont fait parvenir dans certains ministères qui doivent recevoir une partie des fonds, des listes de personnes à qui des montants doivent être remis, au lieu de laisser les responsables agir en fonction de besoins réels.
AHP

Tags: 

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 11 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 11 mois ago