Une planète jumelle de la Terre a été découverte

Publié
7 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
319 views
Time to
read
1’

Ils voyagent en soucoupe volante, ont souvent une tête difforme, mais sont supérieurement intelligents et savent même téléphoner avec leur doigt. Cent ans que les scénaristes rivalisent d’imagination pour donner corps à la vie extraterrestre sans que l’existence des petits hommes verts n’ait jamais été prouvée.
Grâce au déploiement dans l’espace de télescopes hyperpuissants, la perspective de découvrir un jour une forme de vie similaire à la nôtre ne relève pourtant plus aujourd’hui de la science-fiction.
C’est ce que vient de prouver la Nasa en confirmant lundi l’existence d’une nouvelle planète sœur de la Terre. Située hors de notre système solaire, à 600 années-lumière, cette exoplanète, baptisée Kepler 22, afficherait des caractéristiques propices à l’apparition de la vie.
« Savoir si l’on est seuls dans l’Univers nourrit l’imaginaire collectif depuis la nuit des temps, mais on sait désormais comment chercher pour avoir la réponse, explique Vincent Coudé-du-Foresto, astronome à l’Observatoire de Paris. Depuis la découverte en 1995 d’une planète tournant autour d’une étoile semblable au Soleil, 700 exoplanètes ont été découvertes et Kepler 22 est la première qui pourrait s’avérer habitable, les autres étant toutes trop grosses, trop chaudes ou trop froides pour abriter la vie. »
Les scientifiques n’ont aucun espoir d’aller vérifier sur place, car il faudrait des centaines de milliers d’années pour atteindre cette planète, mais en analysant la lumière qu’elle émet, les scientifiques espèrent obtenir des données sur sa composition chimique et sa température. « Il n’y a pas de raison qu’il n’y ait pas dans l’Univers d’autres planètes habitables comme la nôtre, et on espère un jour trouver des formes de vie primitive comme des algues », explique Vincent Coudé-du-Foresto.
Les recherches de vie extraterrestre se concentrent pour l’instant dans notre système solaire. « Trois satellites tournent autour de Mars et deux véhicules y ont été envoyés pour ramener sur Terre, avant fin 2030, des échantillons de roches, explique Michel Viso, responsable d’exobiologie au Centre national d’études spatiales. On n’y cherche pas de traces de pyramides ni de dinosaures, mais des microfossiles de bactéries. Il y a sans doute partout dans la galaxie des planètes potentiellement « habitables » où l’on repérera peut-être un jour la présence de micro-organismes ou de lichens. Mais de là à imaginer que ces formes de vie soient semblables à la nôtre, aussi beaux, grands et forts que nous, capables d’inventer les smartphones, je ne sais pas… »
En 1972, quand les exoplanètes n’avaient pas encore été observées, les scientifiques ont envoyé dans l’espace des sondes contenant une encyclopédie de la Terre, dans l’espoir qu’elles soient interceptées par des extraterrestres. Aucun alien n’a pour l’instant répondu à ces bouteilles à la mer lancées dans le cosmos.
 
 
Le Parisien  Frederick Mouchon

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 4 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 5 mois ago