Haïti : le volontariat à l’honneur

Publié
7 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
309 views
Time to
read
3’

«M’se yon volonte e ou menm ! » (Je suis volontaire, et toi ?) C’est sous cette interpellation que s’est déroulée la cérémonie où étaient, notamment, présents la secrétaire d’Etat haïtienne à la Jeunesse et à l’Action civique, Carline Montas, le Représentant spécial adjoint du Secrétaire général des Nations Unies en Haïti, Kevin Kennedy, la Directrice principale en Haïti du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), Jessica Faieta, le Ministre plénipotentiaire et chef de la Mission des Relations avec la Société civile au Ministère français des Affaires étrangères et européennes, Régis Koetschet, l’Ambassadeur de France en Haïti, Didier Lebret, le Coordonnateur national pour l’AIV + 10 et représentant de la Coalition Haïtienne pour l’Année Internationale des Volontaire (COHAIV), Junior Mercier, et de nombreux volontaires haïtiens, dominicains et des Nations Unies.
« Je félicite le Programme des Volontaires des Nations Unies (VNU) et rends hommage aux millions de bénévoles qui œuvrent pour le développement durable, l’aide humanitaire, la protection du milieu naturel et la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le Développement ». Telle était la quintessence du message du Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, délivré à l’assistance par M. Kennedy, et dans lequel M. Ban a aussi rendu «hommage au dévouement des volontaires, à leur admirable volonté de servir et aux efforts qu’ils font sur tous les fronts pour réaliser les idéaux des Nations Unies ».
Parce qu’outre le professionnalisme, le volontariat repose sur « la passion et le partage », d’où l’organisation d’un certain nombre d’activités, depuis le 5 octobre dernier, par la COHAIV afin de mettre en évidence cet engagement commun à travers les 10 départements d’Haïti.
C’est ainsi qu’a été initiée, le 27 novembre 2011, une journée nationale de nettoyage, de recyclage et de plantation, suivie, le 1er décembre, d’activités de sensibilisation sur la lutte contre le SIDA, et le 4 décembre, de la finale nationale du concours littéraire et artistique «Ann fè konbit pour rebati Ayiti pour yon devlopman dirab » (Rassemblons nos forces pour rebâtir Haïti en vue d’un développement durable). Tout cela a été couronné par une cérémonie officielle au Parc de la Canne à Sucre, qui a été marquée par une foire artisanale et un concert de musique.
Comme l’a souligné le coordonnateur national pour l’Année Internationale des Volontaires, Junior Mercier, « ces activités ont été un réel partage d’expériences, et devront permettre la reconnaissance et la promotion du volontariat en Haïti ». Puisque l’objectif était d’arriver à «mobiliser massivement les volontaires », à reconnaitre leur force d’action et, au passage, sensibiliser la population sur les problèmes environnementaux.
Toute une mission pour ces femmes et ces hommes qui ont été vivement encouragés par la gestionnaire du Programme des VNU en Haïti, Iram Batool, qui s’est dite « heureuse et fière» de réunir volontaires haïtiens et VNU. « Le terme ‘konbit’ (qui signifie rassemblement de personnes en vue d’atteindre un objectif) est bien ancré dans la société haïtienne », a ajouté Mme Batool pour qui le volontariat «commence par un petit acte, comme aider une personne à traverser la rue, et finit par l’accomplissement de grandes choses ».
Et c’est sûrement ce qui a motivé Mariame Ouédraogo, originaire du Burkina Faso, où elle a d’abord exercé comme sage-femme durant 32 ans. Aujourd’hui, elle est volontaire au sein du Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP) en Haïti, pour le compte duquel elle donne des consultations prénatales, pratique des accouchements et encadre des élèves sages-femmes. «Je me suis sentie interpellée après avoir vu les images du séisme. Nous sommes tous frères et sœurs, et nous nous devons justice et respect mutuel (…) Continuons ensemble, l’union fait la force », dit-elle, visiblement satisfaite de ce choix.
« C’est passionnant d’être volontaire, et j’aime ça. Je mets mon savoir et mes compétences à la disposition de l’organisation », se réjouit, pour sa part, Nadezda He, ingénieure russe et volontaire, depuis 4 mois, à la MINUSTAH après avoir servi 10 mois au Népal.
En Haïti, les brigadiers d’ « Aksyon sivik » sont aussi de jeunes volontaires âgés de 18 à 22 ans, recrutés par le MJSAC et dont le T-shirt jaune est bien reconnaissable à travers les rues de la capitale. Inscrits au moins en classe de 3e et sélectionnés par concours, ils bénéficient d’une formation supplémentaire en secourisme, code de la route et sensibilisation.
Parmi eux, Stevenson, étudiant en deuxième année de droit à l’université et brigadier volontaire depuis octobre 2010. « J’ai senti le besoin d’aider les enfants à traverser la rue en voyant mes prédécesseurs à l’œuvre», dit-il, également heureux de «partager cette journée inoubliable » avec des homologues venus de divers horizons. Actuellement, ils sont au nombre de 611 pour le département de l’Ouest, un nombre qui sera doublé « d’ici juin 2012 », selon leur superviseur, Watson Michel.
En 1997, l’Assemblée générale des Nations Unies a adopté la Résolution 52/17 relative au volontariat. En 2001, les pays membres des Nations Unies ont décrété «l’Année Internationale des Volontaires » (AIV) dédiée à la sensibilisation aux actions du volontariat au profit du développement économique et social. Pour fêter les 10 ans de l’AIV, l’Assemblée générale des Nations Unies a choisi le Programme des VNU pour coordonner l’AIV+10.
Aujourd’hui, il s’agit de célébrer le travail des volontaires qui, « chaque jour, font la différence », selon l’Administratrice du PNUD, Helen Clark. A titre d’exemple, au cours des 20 dernières années, 50.000 volontaires ont aidé à réduire du tiers la mortalité infantile au Népal, et après le tsunami qui a frappé le Japon, des milliers d’individus n’ont pas hésité à porter secours aux plus vulnérables.
On compte 300 VNU en Haïti, et en tout 8.000 servent à travers le monde.
Rédaction: Habibatou Gologo Edition : Uwolowulakana Ikavi

Tags: 

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 5 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 5 mois ago