Jean Ledans fils construit une mémoire inaltérable

Publié
7 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
280 views
Time to
read
2’

Jean Ledans fils assume son devoir de mémoire à l'égard du passé depuis dix-sept ans environ dans sa rubrique hebdomadaire « À propos de l'histoire d'Haïti, saviez-vous que.... » publié dans les colonnes du quotidien Le Nouvelliste. C'était en novembre de l'année 1994 que ce natif des Cayes, diplômé de la NYU en professions libérales avec un majeur en sciences politiques et un mineur en histoire, a eu l'idée de publier à côté des textes journalistiques des récits à transmettre de génération en génération. L'historien, dont le souci est de construire une histoire inaltérable, a choisi une institution centenaire pour publier régulièrement ce que j'appellerais des miniatures. Ces espèces de petits tableaux brossés avec une plume alerte, documentée et que l'on saisit du regard se relisent autant de fois que le désire le lecteur. Les pages de cette rubrique, traitée à la lumière des faits, sont un voyage dans la construction de l'image du passé d'un peuple et de son identité. Dans le viseur: les éléments essentiels Dans ce module exiguë, hebdomadaire, patronné par la Brasserie nationale d'Haïti, Jean Ledan fils fait revivre les temps révolus. Je vois l'historien dans ce petit carré en bas de page avec la démarche, l'allure d'un photographe qui rassemble dans le viseur les éléments essentiels qui construisent le message de l'image à mettre en relief. En effet, il est contraint de dire l'essentiel, ce qui frappe l'imagination, ce qui peut servir d'exemple pour ne pas répéter les mêmes erreurs. Il se sert des matériaux pouvant servir de modèles qui cimentent nos valeurs sociales et appellent à la volonté de vivre ensemble. Perpétuer la mémoire Vulgarisateur d'informations sur les événements qui ont marqué le peuple haïtien, Jean Ledan fils a intelligemment utilisé les canaux de transmission de l'information : Le Nouvelliste pour l'actualité, les supports papier et numérique et le médium livre qui prend option sur le futur.
L'historien aborde des sujets pour que les actions accomplies par les hommes ne s'effacent pas. Aussi, pour perpétuer cette mémoire, ce passionné d'histoire publie-t-il chaque année un livre qui rassemble l'ensemble des textes qu'il a publiés dans le quotidien centenaire. Il a déjà publié quatorze volumes. Chaque livre découpe des pans du passé : la période indienne, la période coloniale, la période haïtienne, l'indépendance, nos héros, les événements qui ont marqué notre destin de peuple. « A propos de l'histoire d'Haïti, saviez-vous que... » est un coffret formant déjà une série en dix volumes. Quatre autres viennent s'ajouter au bouquet : Haïti 2004 - Chronique d'un départ annoncé & le fil des événements, l'Histoire d'Haïti en toute simplicité, l'Histoire d'Haïti : la "petite histoire" et Hommage au Patrimoine. Un autre livre, « Hommage au Patrimoine II », informe l'auteur, est actuellement en préparation et sortira fort probablement à Livres en Folie 2012. Rencontré cette semaine dans son atelier à la rue Duncombe, l'historien qui est aussi artiste-peintre et tapissier, m'a confié que chaque décembre depuis 1996, pour le cadeau de Papa et de toute la famille - les trois derniers volumes de la série « A propos de l'histoire d'Haïti, saviez-vous que ... », les volumes VIII, IX, X -L'Histoire d'Haïti en toute simplicité - l'Histoire d'Haïti - La "petite histoire" et Hommage au Patrimoine seront en signature au Salon du Cadeau les 2, 3 et 4 décembre 2011 au Karibe Convention Center. D'autres titres de Bèljwèt Publications, tels « Le Vieux Port-au-Prince » de Emmanuel Lamaute, « Chronique de mes dix jours en captivité de Djénane Ledan », « Ayiti Bèl - Fêtes Champêtres de Taïno L », les fichiers préscolaires Bèljwèt sur fond d'exposition de jeux pédagogiques, pour ne citer que ceux-ci, seront aussi disponibles à cette occasion. Pour un dix-septième anniversaire, Jean Ledan fils fera découvrir au public ses diverses facettes : artiste-peintre, tapissier, écrivain et historien. Décidément, cet homme se donne pour vocation de combler nos lacunes de récits historiques qui mettent en lumière le passé et de nous adresser des oeuvres d'art et artisanales qui dialoguent avec nos sens et à notre intelligence.Claude Bernard Sérant [email protected]
Source: Le Nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 4 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 5 mois ago