Le monde de la Boxe est en deuil

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
283 views
Time to
read
6’

Ce lundi 7 novembre 2011 au soir, Joe Frazier a perdu le plus grand combat de sa vie face à un adversaire féroce et brutal: un cancer du foie. Aujourd’hui, les amants de la boxe pleurent le départ de l’un des plus grands boxeurs de tous les temps. Dans les années soixante dix,  la boxe a connu un grand essor avec la présence de boxeurs comme Joe Frazier, Muhammad Ali, Ken Norton, George Foreman, Larry Holmes, pour ne citer que ceux-là. Il faut toutefois souligner que les deux premiers attiraient l’attention du monde entier beaucoup plus. Un match Ali versus Frazier a toujours été le plus beau spectacle que les promoteurs de boxe aient pu présenter aux fans de ce sport.Le style et l’hommeOn est unanime à reconnaître que Muhammad Ali avait une finesse, une élégance qu’aucun autre boxeur après lui n’ait jamais eue. Cependant, Joe Frazier a été reconnu pour son endurance, sa combativité et sa force de frappe. Le match du siècle entre Ali et Frazier a marqué l’histoire de la boxe. Cela fait déjà 40 ans depuis qu’eut lieu ce match qui opposa Joe Frazier à Muhammad Ali au Madison Square Garden le 8 mars 1971.  C’est comme si c’était hier. Ô temps suspends ton vol ! Lors, Joe Frazier tenait une fiche de vingt six (26) victoires sans défaite, et vingt trois (23) ont été par KOs (Knock Outs). Tandis que Muhammad Ali présentait un palmarès accusant trente et une (31) victoires aucune défaite. De ces victoires, vingt cinq (25) furent par KOs. Il faut rappeler que Muhammad Ali a été interdit de boxer parce qu’il avait refusé d’intégrer l’Armée américaine en 1967. Il a été mis en prison et le titre de champion lui a été enlevé. Étant musulman, il respectait les normes et principes que sa religion lui imposait. Il n’a pas voulu aller à la guerre du Vietnam. Pourtant, Joe Frazier n’a pas été choisi pour y aller parce qu’il était marié et avait des enfants. Cela reflétait le respect dû à la famille en général. À cause de la décision d’Ali, on a dû  révoquer sa licence de boxeur, que plus tard Joe Frazier l’a aidé à regagner en adressant une pétition au Président Richard Nixon lui demandant d’entreprendre des démarches pour que Muhammad Ali obtienne l’autorisation de reprendre les gants. La grande surpriseLe match du siècle a eu un caractère particulier. Les deux pugilistes ont présenté un spectacle qui dépassait les espérances. Ils ont tenu ferme jusqu’au 15e round. Toutefois, il faut souligner que Frazier montrait une supériorité qui traduisait une meilleure préparation physique puisqu’Ali a eu l’air fatigué au sixième round. Il ne pouvait plus danser « sting like a bee, fly like a butterfly », voire sautiller comme il le fit aux trois premiers rounds qu’il gagna sans grande difficulté.  Joe Frazier a toujours pris du temps avant de se lancer vraiment dans tout combat. Au 15e round, Frazier envoya Ali au plancher. Il a marqué un Knockdown mais pas un Knock Out. C’était la troisième fois de sa carrière que Muhammad Ali a été au plancher. Les juges rendirent le verdict. Frasier a gagné le match par décision unanime.  Smokin Joe, comme on l’appelait dans le temps, retint son titre de champion poids lourd. On crut que Frazier ne pourrait résister aux diverses combinaisons d’Ali, à cause de la rapidité, l’habilité et l’intelligence de celui-ci. Après le match, les deux boxeurs furent conduits à l’hôpital pour recevoir les soins nécessaires, tellement ils avaient échangé des coups de poings dévastateurs au visage et à la tête.  On se souviendra longtemps que Frazier avait battu Ali en cette occasion. Ce fut la plus cuisante défaite de Muhammad Ali. Smokin Joe fut le premier boxeur à battre Muhammad Ali au Madison Square Garden de New York. Cette victoire lui avait permis de retenir son titre de Champion de la catégorie des poids lourds. Il a depuis passé le reste de sa vie essayant de s’écarter de l’ombre de Muhammad Ali. Ces deux boxeurs entrent dans le Panthéon de la Boxe pour leur contribution à la boxe. La grande rivalité entre Ali et Frazier a duré longtemps. A un certain moment, elle devint personnelle. Joe détestait Ali à cause des propos qu’il utilisait quand il se referait à sa personne. Il semblerait que Frazier n’a pas pu comprendre, lors, la portée psychologique du langage qu’Ali utilisait pour l'atteindre. Ce n’était que pur jeu psychologique pour dévier ses adversaires de leur concentration. En maintes occasions, Ali avait réussi dans ses démarches. À part son élégance de style et sa technique, Ali sut comment jouer à l’esprit de ses adversaires, et cela bien avant un match. Cela montre bien qu’un sportif,  quelque soit sa discipline, doit être toujours en bonne condition physique, mentale et technique pour exceller. . Le troisième et dernier match Ali versus FrazierLe tout dernier match entre Ali et Frazier a eu lieu le 1er octobre 1975.  Pour faire référence à Joe Frazier, Ali l’appela « Gorille à Manille » avant le troisième match de revanche qui eut lieu à Manille aux Philippines, une plaisanterie de très mauvais goût.  Ali reprit son titre et c’est lors qu’il se déclara être le plus grand de tous les temps-I am the greatest of all times.  Ali mit l’emphase sur l’article indéfini (the).  Il le prononce “di”-I am di greatest of all times. En Anglais, quand on dit “di best ou di greatest”, cela exprime l’idée d'une supériorité absolue. Il n’a pas dit: I am the greatest « boxer / fighter » of all times- je suis le plus grand « boxeur » de tous les temps. Smokin Joe se sent toujours offensé quand Ali utilise ses jeux de mots. Il pense que Muhammad Ali n’avait jamais apprécié le support qu’il lui apporta aux tribunaux quand celui-là faisait face aux grandes difficultés légales. Joe lui donna de grands supports financiers quand c’était nécessaire. Si Frazier était Haïtien, il aurait dit que « la reconnaissance est une lâcheté ». Frazier a fait preuve de compréhension et de grandeur. Il a pardonné Muhammad Ali pour tout ce qu’il lui a fait et dit du mal de lui. Voilà un comportement qui a prouvé la grandeur de Joe Frazier.  Personne ne pourrait considérer Muhammad Ali comme étant le plus grand boxeur de tous les temps sans parler de Joe Frazier. Il a battu Muhammad Ali, un fait qui restera gravé dans les pages d’histoire de la Boxe et du sport en général.  Et, quiconque parle de Muhammad Ali doit aussi faire référence à Joe Frazier. Ils ont un certain lien, comme les maillons d'une même chaine. Ils se sont battus trois fois, dont deux à New York au Temple de la Boxe, Madison Square Garden. Ensemble ils ont couvert une distance de 41 rounds. Au combat de Manille, Frazier a su donner tout ce qu’il avait de son répertoire pendant 14 rounds. Mais, son entraîneur Eddie Futch arrêta le combat puisque la visibilité de Smokin Joe Frazier avait considérablement diminué au point de considérer toutes ses zones de défense comme des angles morts. Pourtant, il avait l’envie et le désir d’aller au 15e round. Après le match, Muhammad Ali se moqua de lui. En dépit de tout,  Muhammad Ali le respectait et le considérait être un excellent boxeur si ce n’est le meilleur de tous ceux qu’il avait rencontrés au cours de sa carrière. Un cachet de 2, 5 millions de dollars U.S avait été remis à chacun d’eux après le troisième match. Joe Frazier continue son cheminJoe Frazier perdait un peu de sa capacité physique. Il montrait une certaine lenteur dans ses mouvements et balbutiait un peu. Mais, cela ne l’avait pas empêché de signer des autographes quand l'occasion se présentait. Étant un boxeur poids lourd, Joe Frazier n’avait pas la stature de Muhammad Ali, que j’ai rencontré en Juillet 1978 à Banco Do Brasil où je travaillais lors. Smokin Joe ne pesait que 205 livres quand il remporta le titre aux dépens de Jimmy Ellis au cinquième (5e) round au Madison Square Garden en 1970.  Son règne comme champion n’a duré qu’une période de quatre combats successifs. Face à George Foreman en 1973, il n’a pas eu la tâche facile. Foreman l’envoya trois fois au plancher au premier round et à trois reprises au second. Ce match eut lieu à la Jamaïque. Un nouveau champion poids lourd du nom de George Foremen émergea. Ce dernier perdit son titre face à Muhammad Ali au Zaïre en 1973. On aurait tendance à dire si Frazier a battu Ali, et Foremen l’a battu, donc Foreman devrait battre Muhammad Ali. Cette logique ne tient pas en sport. Tout peut arriver. Joe Frazier est parti avec son talent mais il nous laisse de beaux souvenirs. Le monde entier se souviendra longtemps de lui. Certains essaient de raisonner autour de la mort de Joe Frazier. Ils se disent qui aurait pensé que Joe Frazier allait mourir avant Muhammad Ali. À tous ceux-là, je dis que l’appel de Dieu ne se fait ni par ordre alphabétique ni d’après l’âge chronologique. La mort reste une énigme qui défie l’humanité et la science. Nul n’est grand devant elle. Aussi grand que Muhammad Ali puisse se considérer, il ne peut l’être plus que Dieu. Joe Frazier fut un grand boxeur et un grand homme.

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 9 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 9 mois ago