Sécurité : PNH et MINUSTAH ensemble contre le crime dans les quartiers sensibles de Port-au-Prince

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
394 views
Time to
read
2’

Le but de l’opération était de mettre fin aux activités criminelles dans ces zones et de donner un signal fort aux criminels et aux habitants de Port-au-Prince que le Gouvernement d’Haïti et la MINUSTAH demeurent fermement engagés à lutter contre le crime. Autre objectif,  cibler des criminels connus et mettre fin à leurs activités dans ces zones. L’action visait aussi  à prévenir de nouvelles activités criminelles dans ces quartiers, afin de faciliter et d’accélérer leur stabilisation.
En appui aux différentes unités de la PNH, qui a mobilisé un effectif total de 300 agents, plus de 2100 Casques bleus de la Force militaire, 120 policiers et 480 éléments (16 pelotons) de l’Unité de police constituée (FPU) de la MINUSTAH, ont participé à cette opération qui a également mobilisé d’importants équipements d’infanterie et moyens aériens de la Mission. Les troupes basées à Port-au-Prince – sous la conduite du bataillon de Casques bleus Sri Lankais et de deux bataillons de Casques bleus Brésiliens-  ont été renforcées par des troupes d’unités venues d’autres régions du pays.
Au cours d’une conférence de presse, ce lundi 31 octobre, à l’Académie de Police de la PNH, en présence des acteurs ayant pris par à l’opération intitulée « Hope », y compris du Commandant de la Force de la Mission, le Général Luis Ramos, et du Commissaire de la Police des Nations Unies,  Marc Tardif, le Directeur départemental de l’Ouest (DDO) de la Police nationale haïtienne, le Commissaire divisionnaire Michel Ange Gédéon, a qualifié les résultats de l’opération de satisfaisants et s’est félicité de la bonne planification et coordination de l’action des forces impliquées,  y compris de celle de la Justice.
En effet, la participation de 6 juges de paix,  en appui à la Police haïtienne et aux forces de la MINUSTAH, a permis d’appréhender 7 suspects, dont une femme, recherchés pour activités criminelles, et comptant parmi eux plusieurs évadés de prison. Pour le Commissaire divisionnaire Gédéon  « cette initiative favorisera, sans nul doute, une amélioration de la sécurité au profit de population et, par conséquent, renforcera la coopération et la relation entre celle-ci et les forces de sécurité ».
Représentant le Directeur  Général de la PNH, Mario Andrésol, à la conférence de presse, son directeur du cabinet, Jean-Yonel Trécile, en marge de l’événement,  a souligné que « l’opération ainsi que la conférence de presse conjointe illustraient  la bonne collaboration qui caractérise les relations entre la PNH et la MINUSTAH ».
Le Chef du bureau des opérations de la composante militaire de la MINUSTAH, le Colonel Alain Guttierez, a quant à lui souligné la qualité de la planification, la bonne conduite et le professionnalisme dont ont fait montre les hommes engagés dans cette opération, aux premières loges desquelles figurent les éléments de la PNH ».
Pour rappel, 8900 casques bleus, 1351 officiers de la police et 2940 éléments de police constituée  (FPU) de la composante de la police des Nations Unies (UNPol) sont actuellement déployés en Haïti en appui des institutions haïtiennes.
 

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 9 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 9 mois ago