Le bureau du président Martelly, l'une des plus belles vitrines pour les artisans haïtiens

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
1584 views
Time to
read
8’

Le président Michel Martelly a fait de son bureau l'une des plus belles vitrines pour les artisans haïtiens en laissant le soin à la décoratrice Pascale Théard de le décorer avec ce que nos artisans font de mieux. Cette alliance du bon goût et du travail bien fait a été présentée ce week-end à l'appréciation du public sur de nombreuses chaines de télévision. Plus que l'exigence de décoration intérieure du bureau du Président de la République d'Haïti, le choix de l'artisanat est un parti pris pour un secteur d'activité que le président Martelly tient à coeur, a expliqué au Nouvelliste Pascale Théard, décoratrice et artisan elle-même. Dans le cadre d'Artisanat en fête, nous nous faisons un plaisir de présenter les artisans qui ont fourni les pièces qui ornent le bureau du président dans le petit local du palais national où les présidents ont trouvé refuge depuis le tremblement de terre du 12 janvier 2010. Ces artisans seront présents à la foire qui se tient ce week-end au Parc Historique de la Canne à Sucre, les-uns en personne et les autresà travers la transmission de leur savoir-faire à des disciples.
Luminaires plafonniers en vitrail Art Déco Florence Celcis, 69 ans. Vitraux. Port-au-Prince. Doyenne de l'artisanat. Née à Jacmel en 1942, Florence Celcis découvre l'art du vitrail en 1974, lors de sa rencontre avec un fabricant américain d'abat-jours style Tiffany. Les Celcis complètent eux-mêmes leur formation en développant leur propre technique. En 1975, ils démarrent leur production de vitraux et en 1983, livrent d'importantes commandes d'abat-jour pour le marché américain. Leur atelier fera travailler 200 personnes jusqu'à l'embargo, qui sonne le glas de cette filière de l'artisanat. Aujourd'hui Florence Celcis crée des vitraux pour les églises et la décoration intérieure. Miroir en marqueterie de corne Enold et Jean Claude Jean Baptiste. Marqueterie. Carrefour. Fils de cultivateurs, Enold est l'aîné de Jean Claude, tous deux nés dans les années 50 aux Cayes. Au début des années 80, ils quittent Les Cayes pour Carrefour. Là, cherchant un moyen de subsistance, ils rencontrent Boss Jérome à Thor. C'est auprès de lui qu'ils apprennent la marqueterie et exerce ce métier depuis trente ans. Avant le tremblement de terre, ils travaillaient tous deux chez eux à Carrefour, emmenant leurs travaux à un atelier à la rue de l'Enterrement pour les finitions. Cet atelier a disparu depuis. A ce jour les difficultés pour trouver du courant électrique à Carrefour rendent les finitions plus compliquées à réaliser. Enold a réalisé le miroir. Il est décédé depuis deux ans. Son frère Jean Claude a réalisé les deux tables en marqueterie d'os qui se trouvent de part et d'autre du canapé. A ce jour, à 58 ans, il exerce toujours et s'est spécialisé dans la marqueterie de corne, d'os, de bois de cèdre ou de noix de coco. Vasque en pierre Jean-Perrotin Ladouceur, 38ans. Pierre taillée. Léogâne. Jean Perrotin Ladouceur est de Rivière Cormier à Léogâne. Avec 23 ans d'expériences de la pierre taillée, ses spécialités sont les bols, les assiettes, les pots et les vases. Arrangement Orchidées Louidèce Saint-Juste. 32 ans. Horticulteur. Fermathe. Louidèce Saint-Juste, horticulteur et collectionneur de plantes possède plus de 300 variétés de plantes ornementales et médicinales dont certaines sont endémiques. Quand le travail du jardin est fait, il s'adonne à son autre passion, la peinture. Diplômé en art graphique, en anthropologie, sociologie et en agronomie, il enseignera un temps la chimie et la biologie mais commence à travailler très tôt en pépinière, c'est là qu'il exerce son talent. Il collectionne broméliacées, fougères, anthuriums et plantes succulentes, si bien que sa maison disparaît sous la verdure. Statuette Guitariste Jacques Eugène. 42 ans. Sculpteur. Croix-des-Bouquets. Né à la Croix-des-Bouquets, il travaille en apprentissage dès l'âge de 17 ans avec Gabriel Bien-Aimé et à l'atelier de Serge Jolimeau, pour fonder plus tard son propre atelier dans le village des artisans de Noailles où il incarne une nouvelle génération, incluant objet et métal de récupération. Quatre personnes travaillent avec lui. Jacques Eugène a participé à de nombreuses expositions, à l'ambassade du Canada à Port-au-Prince, au Parc historique de la canne à sucre, au village de Noailles mais aussi à Dakar et à la Nouvelle Orléans. Son guitariste, joue de la musique avec style, debout sous le soleil, protégé de son chapeau. Poteries ; deux pots argile Serge Gay, 58 ans. Poterie. Port-au-Prince. Doyen de l'artisanat. Né en 1953, Serge Gay est potier et sculpteur dès son plus jeune âge. Avant même d'achever ses études classiques, il fréquente le centre d'apprentissage de Saint-Martin où il est l'élève de son père, Jules Gay, propriétaire de l'atelier Gay Poterie. En 1975, après ses études classiques, Serge Gay obtient une bourse d'étude pour étudier la céramique au Mexique, puis à Panama. De 1983 à 1986, il enseigne la céramique à l'École Nationales des Arts (ENARTS) puis part en 1987aux États-Unis. A son retour en 2000, il crée l'atelier Serge Gay Poterie, où travaillent environ 25 jeunes, tourneurs, mouleurs, décorateurs ou potiers. Il a participé à de nombreuses expositions et foires nationales et internationales. Tabouret Africain Boss Moïse. Maître bois et tourneur. Port-au-Prince. Boss Moïse, une soixantaine d'année, exerce toujours. Ses spécialités sont les bougeoirs et les chaises : le bois est travaillé en le faisant tourner et en appliquant divers outils au cylindre en rotation pour faire apparaître la forme. L'entraînement se faisait autrefois à la force du pied par un mécanisme, aujourd'hui à l'électricité. Ce tabouret africain original à été réalisé à partir d'un dessin soumis à Boss Moïse par un designer. Tambour peint Ancener Petit-Bois. 44 ans. Peinture TapTap. Port-au-Prince. Peintre depuis 1980, c'est en 1984 qu'il commence la peinture de TapTap. Principal fondateur de l'APATAH (Association professionnelle des Artisans TapTap et Autobus Haïtiens) il est entrepreneur et fait travailler pas moins de 36 ouvriers. Il a exposé à New York et Montréal et présentera son TapTap moderne avec toilette et climatisation en 2012 en Allemagne à la foire de Berlin, puis en 2013 à Washington. Console Bois Yandi Mitchell. 52 ans. Ameublement en bois. Port-au-Prince. Avec plus de vingt ans d'expérience, l'atelier Promobois est spécialisé dans la vente de bois et la fabrication sur mesure, et compte 70 employés. Commençant pour la plupart très jeune et sont formés à l'atelier au travail du bois, pour devenir des ouvriers spécialisés en deux ans. Tableau perles et paillettes « La sirène » Dubreus Lherisson. 40Ans. Drapeaux Vodou sur canevas. Léogâne. Dubreus Lherisson et né au Cap Haïtien et gagne Port-au-Prince à l'âge de 10 ans, il habite le quartier de Bel Air. Auprès de Ti Bout, hougan et artiste spécialisé en drapeaux vodous, il apprend cet art et prendra la relève de l'atelier de Ti Bout à sa mort en 1994. En plus des drapeaux l'atelier travaille les perles et la broderie des costumes de bandes Rara. Depuis 2007 il collabore au sein du duo artistique Kongo Lawouze, revisitant l'art du drapeau vodou en intégrant boutons et objets de récupération à une imagerie mystique traditionnelle. Grouping mural Thomas Petit. Décédé à l'âge de 31 ans. Forge et fer découpé. Croix des Bouquets.  
Né au Cayes en 1974, Thomas Petit est formé avec son frère Pierre Petit par le sculpteur Georges Liautaud. Dès la fin des années 80, il travaille avec la Gallerie Gingerbread. Sa spécialité est le fer découpé mais il travaille aussi des pièces à la forge, développant un style est une personnalité propre. Il a toujours travaillé seul sur des pièces d'art uniques. Chaises en paille Pierre Lukner. 41 ans. Ameublement bois et latanier. Canapé Vert. Pierre Luckner est né à Dondon près du Cap Haïtien. Il vient à Port-au-Prince à l'âge de 19 ans et commence à travailler le bois. Depuis 1998, il possède son propre atelier à Pétion-Ville, route du Canapé Vert, où il travaille charpente, bois, et meubles tressés avec 8 ouvriers. Il a travaillé aux Bahamas et a exposé en France. Table Basse Promobois (voir plus haut) et Jean Baptiste Jean Joseph. Le concept de cette table a été réalisé pour le Contemporary Caribbean Design qui s'est tenu en septembre 2011 à Santo Domingo : combinant fonctionnalité et culture haïtienne, elle est le fruit d'une collaboration entre l'artisan et Promobois, les designers italiens Julio et Valerio Vinaccia et haïtienne Régine Tesserot Fabius. Jean Baptiste Jean Joseph. 43 ans. Perles et paillettes. Croix-des-Bouquets. Originaire de Bainet, il débute sa carrière artisanale en 1991, il est une figure de proue de la nouvelle génération du drapeau Vodou. Sa production est riche et variée. Ayant travaillé pour une usine de confection de robes de mariée, il a mis sa méticulosité et sa rapidité au service de l'imagerie Vodou. Il travaille aujourd'hui dans son propre atelier de la Croix-des-Bouquets. Side table marqueterie d'os Voir miroir. Lampes Raymond Menos et Hansie Duvivier. Raymond Ménos. 82 ans. Ameublement. Port-au-Prince. Doyen de l'artisanat. Raymond Ménos a commencé seul à créer de la ferronnerie et des meubles modernes. Suivant son inspiration, encouragé par sa mère Lina Ménos puis par Max Ewald et Jean Liautaud, il poursuit et crée en mai 1952 sa première lampe. Depuis sa première exposition, il exporte aux États-Unis, en Allemagne, en Belgique et en Espagne. Il ouvre une boutique en 1972, rue St-Cyr, et s'attache à présenter chaque année de nouveaux modèles. En 2002, les Ateliers Raymond Menos ouvrent une « Maison Modèle » à Pétion-Ville, qui fermera ses portes après le tremblement de terre. Aujourd'hui ses enfants, Geneviève, Bertrand et Richard, ont pris la relève. En 60 ans il a formé près de 150 ouvriers. Hansie Duvivier. 54 ans. Abat-jours et lampes. Pétion-Ville. Hansie Duvivier a toujours travaillé pour l'artisanat. Elle sera pendant 20 ans au service de Caribbean Craft comme manager de la section textile et designer pour les autres secteurs (fer découpé, papier mâché). Depuis plus de 8 ans, elle travaille dans son atelier chez elle où elle s'est spécialisée dans la confection de lampe et d'abat-jours et dans la réparation d'antiquités. Elle travaille avec deux ouvriers, et son mari qui fait l'électrification des lampes. Elle collabore toujours avec de nombreux artisans. Fauteuil, Canapé et Rideau Florence Laraque. 50 ans. Ameublement, Tapissier décorateur. Port-au-Prince. Florence Laraque commence son aventure dans l'ameublement il y a une vingtaine d'années. Elle travaille alors dans une usine de production de meubles au port avec son conjoint. Ils se forment en travaillant, font l'acquisition de l'usine et deviennent performants dans tous les aspects de l'ameublement : meubles capitonnés, réalisations sur mesure, restauration de meubles anciens, draperies. En 2010, ils ouvrent un magasin à Pétion-Ville. Coussins brodés Atelier Pascale Théard Créations. Maroquinerie. Port-au-Prince. L'atelier Pascale Théard Créations, se spécialise dans le travail du cuir. Réintroduisant la Bata en l'élevant au standard de qualité de l'industrie du luxe, les sandales et accessoires faits main sont ornés de perles et paillettes brodées. Les motifs et couleurs sont inspirés de la culture racine haïtienne. Avec deux collections annuelles, l'atelier diversifie sa production et depuis 2008 l'atelier crée une ligne d'accessoires de décoration. Bols en bois Albert Einstein. 41 ans. Bois. Mariani. Né à Bourdon, il grandit à Mariani. Einstein Albert, par amour pour l'artisanat, reprend l'entreprise de son père David Auld, qui comprend plus de 25 000 gommiers, arbre ressource dans lequel il taille bols et saladiers de grandes dimensions et divers objets sculptés. Les plantations familiales se situent à la Gonâve, Petit-Trou de Nippes et Aquin. Chaque pièce requiert un traitement en quatorze étapes pour parvenir à l'imperméabilité et au lustre qui la caractérisent. Son atelier travaille aussi la corne et l'os. Il emploie plus de 85 ouvriers entre Petit-Trou de Nippes, Aquin, Miragoâne et Mariani. Boule de vétiver Sénèque Ridore. 54 ans. Vannerie. La Vallée de Jacmel. Doyen de l'artisanat. Sénèque Ridore a commencé à travailler la vannerie en palme de cocotier en 1978 à Gustave Shop à Bizoton. De retour à La Vallée, il continue longtemps de produire pour les compagnies des Boulos et Mourra, puis avec Aid to Artisans, ce qui lui donne l'occasion de collaborer avec des designers étrangers. Ses nouveaux paniers en vétivers et en liane connaissent un grand succès et reçoivent des commandes pour l'exportation. Il travaille aujourd'hui en équipe avec les artisans de la zone et Dieupuissant Lamothe. Sculpture sur pied Serge Jolimeau. 59 ans. Fer découpé. Croix-des-Bouquets. Doyen de l'artisanat. Serge Jolimeau est né en 1952 et a grandi à Croix des Bouquets, non loin de chez Georges Liautaud, forgeron de métier, qui développa un art nouveau dans les années 40. Devenu apprenti chez les frères Louis-Juste, eux-mêmes formés par Liautaud, Jolimeau prend son essor et se fait un nom en produisant un oeuvre très créative et sophistiquée, très prisée des collectionneurs. Plusieurs fois présenté dans des expositions à l'étranger, il a formé une centaine d'artisans et son objectif est de sensibiliser les jeunes en leur offrant une perspective d'avenir à travers l'art du métal découpé. Neg marron en bois Joseph Delva. 65 ans. Sculpture. Pétion-Ville. Né à Port-au-Prince, Joseph Delva sculptait déjà parallèlement à ses études classiques. A partir des années 68-69 il débute des études de dessin classique auprès du peintre Valcin II, qu'il poursuit à l'Académie des Beaux Arts trois années durant sous la direction du professeur Montas Goutelli et de Raoul Dupoux. Alors sculpteur, il commence sa carrière en 1972. Il a exposé à Pétion-Ville, New York et Miami. A présent il prépare des jeunes au dessin et à la sculpture.
Source: Le Nouvelliste

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 9 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 9 mois ago