Le gouvernement Martelly / Conille est investi

Publié
7 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
196 views
Time to
read
2’

Le gouvernement dirigé par Gary Conille a reçu son investiture ce mardi 18 octobre 2011 lors d’une cérémonie spéciale au Palais national. Le 16e Premier ministre haïtien dit hériter d’une tâche difficile laissée par son prédécesseur Jean Max Bellerive, mais il promet d’établir un ”gouvernement du renouveau et de la renaissance haïtienne.” Suivant l’arrêté lu à l’ouverture de la cérémonie, Conille ne tient plus le portefeuille du ministère de la Planification et de la Coopération externe. Jude Hervé Day prend les rênes de ce ministère après avoir été jusqu’ici chef du cabinet du Premier ministre Jean Max Bellerive. Dans son discours de départ, Jean Max Bellerive s’est dit heureux de pouvoir enfin partir après “cinq longs mois d’expédition des affaires courantes.” C’est selon lui un « soulagement » tant pour lui-même que pour la nation haïtienne. Au bout de ces 23 mois passés à la primature, Bellerive dit avoir acquis des expériences et des compétences supplémentaires qu’il est disposé à mettre au service du pays. Vantant l’étoffe et la compétence de son successeur, il encourage le dialogue entre le Parlement et l’Exécutif et rappelle que la nation se trouve aujourd’hui encore à un carrefour difficile. De son coté, le nouveau chef du gouvernent a promis de renforcer l’appareil gouvernemental et de traduire en actes les promesses de changement faites par le chef de l’État. “Ce paradigme de changement irriguera toutes les actions de mon gouvernement”, a laissé entendre Gary Conille plébiscité samedi dernier par les députés. Le Premier ministre cite parmi ses premiers soucis l’harmonisation de son équipe, à la lumière des quatre piliers de sa politique générale qui sont: l’éducation, l’environnement, l’état de droit et l’emploi. Remerciant toute l’équipe sortante, Conille jure de ne pas se passer des compétences de Bellerive et croit que “le pays ne saurait se le permettre.” Pour sa part, le chef de l’État Michel Joseph Martelly a publiquement renouvelé sa confiance en son Premier ministre à qui il a rappelé le sens du mandat populaire reçu lors des élections du 15 mars 2011. Il fait l’éloge du gouvernement sortant qui a supporté dans le respect de la loi “une inconfortable situation d’expédition des affaires courantes” durant les cinq derniers mois. Il s’est dit heureux de constater que la politique générale du Premier ministre reflète jusqu’ici les priorités exprimées dans sa campagne présidentielle. “Bien vivre ensemble pour un mieux être national”, voilà une phrase que Martelly relève dans l’énoncé de Conille devant le Parlement et qui à son avis doit guider l’action de la nouvelle équipe. A l’issue de la cérémonie, le chef de l’État accompagné du chef de la primature a reçu les salutations des membres des cabinets sortant et rentrant. On notera que le président Martelly en saluant le ministre sortant de l’Intérieur Paul Antoine Bien-aimé, a pris le soin d’appeler le nouveau titulaire de ce ministère Thierry Mayard Paul comme pour inciter un tête-à-tête de quelques secondes entre les deux hommes. Le ministre Bien-aimé est l’un des rares membres de l’équipe sortante à avoir passé plus de cinq ans à la tête d’un ministère.
Eddy Laguerre [email protected]
Source: Le Matin

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 4 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 4 mois ago