Martelly hésite à désamorcer la bombe électorale

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
318 views
Time to
read
1’

« L'équipe présidentielle a fait certaines recommandations au chef de l'Etat, Michel Martelly. Il est réticent et n'a pas décidé encore de la publication des résultats », a indiqué Jean Lucien Jurat, le porte-parole du président contacté par le journal. Les recommandations de l'équipe présidentielle consisteraient à valider deux des quatre sièges législatifs qui sont toujours en conflit dans autant de circonscriptions, a expliqué le porte-parole, qui s'est gardé de révéler les noms des heureux « élus » et leur circonscription. Les élections, selon les recommandations, devraient être reprises dans les deux autres circonscriptions. Le président Michel Martelly, à son retour, dimanche dernier, de New York où il a participé à la 66e Assemblée générale de l'ONU, avait annoncé sa velléité de publier dans Le Moniteur, journal officiel du pays, les résultats pour deux circonscriptions qui ne sont pas représentées encore à la Chambre des députés et de reprendre les scrutins dans deux autres circonscriptions. Les noms des candidats de la plateforme INITE à Jacmel et à Bonbon/Abricots, respectivement Patrick Domond et Jean-Rigaud Bélizaire, seraient ceux qui allaient être publiés par le président Martelly, selon une source contactée par Radio Vision 2000. « Ce serait justice et ce serait aussi bon pour la démocratie », a réagi le sénateur Joseph Lambert, coordonnateur de la plateforme INITE, créée sous le leadership de l'ancien président René Préval. « Cela va créer une atmosphère de détente », a poursuivi le sénateur Lambert sur les ondes de la même station. « Sur quelle base ces résultats seront proclamés trois mois après les controverses ? », s'interroge le sénateur Steven Benoît, dénonçant certaines dérives du président Michel Martelly. « S'agit-il d'un deal politique ? », s'est encore interrogé le sénateur de l'Ouest, élu sous la bannière de la plateforme Alternative. « Quatre sièges de députés n'avaient pas été comblés après le second tour et même après toutes les séances du tribunal du Conseil électoral provisoire. Il paraît le président de la République tente de se substituer à l'institution électorale pour offrir ces sièges comme une faveur présidentielle », s'étonne Steven Benoît dans un document remis, ce vendredi, à la presse. Ceci, trois mois plus tard s'exclame le sénateur, qui s'est toujours présenté comme l'ami personnel de Michel Martelly. « Un cadeau politique pour services rendus ou à rendre ? », poursuit le parlementaire dans une série d'interrogations. La publication des résultats définitifs du second tour le 20 avril 2011 avait provoqué de violentes protestations, particulièrement à Belladère où un employé de Zanmi Lasante a été tué. Le CEP, tiraillé, a dû alors mettre sur pied un Bureau de contentieux électoral spécial pour se pencher sur les dossiers des 17 députés contestés et sur ceux de leurs adversaires, alors que l'OEA, appelée à nouveau à la rescousse, fit maintes recommandations dont le maintien de la liste des résultats préliminaires du 4 avril.
 
Source:Le Nouvelliste

Tags: 

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 8 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 9 mois ago