Le président du Senat prône la formation d'une commission tripartite pour travailer avec l'ONU sur le calendrier de retrait de la MINUSTHA

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
234 views
Time to
read
2’

Le président du sénat Rodolphe Joazile se prononce en faveur de la formation d’une commission tripartite (exécutif, législatif et judiciaire) en vue de travailler avec des représentants du secrétaire général de l’organisation des Nations Unies sur le calendrier de retrait de la MINUSTHA.« Il n’est un secret pour personne que  la population haïtienne souhaite le départ des casques bleus » a indiqué l’élu du Nord-est, annonçant que dès la plus prochaine séance, il fera la proposition à l’assemblée qu’il dirige. Il a formulé le vœu  que les autres pouvoirs  souscrivent à la même démarche.M Joazile qui se dit en faveur d’un processus ordonné, estime qu’un départ dans 12 mois ne serait pas prématuré, considérant que cet espace de temps est largement suffisant pour la formation de policiers et/ ou  de militaires devant intégrer une nouvelle force de défense nationale.Le président du grand corps rejette les arguments selon lesquels le départ des casques bleus ferait accroitre le risque d’instabilité dans le pays, affirmant que la période des coups d’état est révolue et qu’il serait « insensé de penser que nous pourrions retourner à ce passé barbare ».Le sénat a adopté la semaine dernière des résolutions dont deux recommandent le non-renouvellement du mandat de la MINUSTHA en octobre 2012 et la réparation des torts causés par ses agents dans le pays. Le président du sénat informe que le chef de l’état en sera bientôt touché de manière officielle. Tout en reconnaissant qu’une résolution n’a pas de force contraignante, il affirme que la levée de boucliers contre la MINUSTHA doit porter des hommes avisés à penser dès maintenant au retrait de cette mission.La position du président Martelly sur le départ des casques bleus accusés d’implication dans des scandales sexuels et d’être à l’origine de l’apparition de l’épidémie de choléra  provoque des réactions de la part de diverses personnalités de la société civile. Le politologue Mozar Deronett redoute un conflit entre la jeunesse haïtienne et le pouvoir en place  dans la mesure où le président Martelly continue d’ignorer les appels de plusieurs secteurs réclamant le retrait des casques bleus.Le professeur fait remarquer que  la situation risque de se détériorer au cours du reste du mandat du chef de l’état qui se montre peu enclin à accepter le départ de la mission onusienne "en raison de ses intérêts immédiats". Il indique que cette position s’explique par le besoin du pouvoir de disposer d’une main coercitive pour réprimer la population en cas de soulèvement.L’analyste fait remarquer qu’il y a un décalage entre la position exprimée par le président Martelly à la tribune de la 66ème session de  l'assemblée de l’Organisation des Nations Unies  et celle soutenue par la jeunesse en Haïti. C’est le même constat pour plusieurs autres pays dont les leaders  accrochés au statu quo, restent réticents au changement réclamé par leurs peuples, a-t-il encore souligné .Le chef de l’état s’est, dans son allocution à la tribune des Nations-Unies prononcé contre le retrait immédiat de la MINUSTHA arguant qu’il serait irresponsable et dangereux de laisser partir cette force sans une alternative nationale efficace quoiqu’il ait déclaré reconnaitre que des bavures inacceptables ont entiaché le prestige de la mission.5 soldats uruguayens  sont accusés d'implication dans le viol en juin dernier d'un adolescent haïtien dans la commune de Port-Salut (sud). Et depuis, des manifstations ont rebondi contre la présence des casques bleus. " Elles ne s'arrêteront pas tant que les soldats onusiens n'auront pas quitté le pays, ont assuré vendredi les initiateurs d'une manifestation qui ont estimé que la MINUSTAH a échoué dans tous ses objectifs. hpn

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 7 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 7 mois ago