Les proches de Martelly évoquent le nom du Professeur Wilson Laleau

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
235 views
Time to
read
1’

Le president Michel Joseph Martelly, a indiqué mercredi qu'il ne pourra devoiler le nom du nouveau premier ministre qu'il a choisi tant qu'il  n'aura pas trouvé une entente avec les autres secteurs concernés et  tant qu'il n'aura pas dégagé une majorite au Parlement en vue de sa ratification.La constititution prévoit qu'au cas où aucune formation politique ne dispose de la majorité absolue au parlement, le chef de l'Etat choisit son premier minisre en consultation avec les présidents des deux chambres.Le chef de l'Etat a estimé que l'important aujourd'hui, n'est pas de devoiler le nom de son futur chef de gouvernement mais de s'assurer que ce dernier ne subira pas le meme sort que Daniel Rouzier et Bernard Gousse. La chambre des députés avait estimé que l'entrepreneur Daniel  Rouzier  n'était pas en règle avec le fisc et doutait même de sa nationalite haïtienne, alors que le Sénat reprochait à l'ancien ministre de la justice Gousse son passé "empreint de graves violations de droits de l'homme".Mais Michel Martelly a fait savoir que ces deux hommes ont été mis à l'écart pour des raisons politiques, estimant que leur dossier etait correct. Le chef de l'Etat a aussi indiqué  ne pas savoir avec qui négocier. "J'ai à deux reprises consulté, comme le veut la constitution, les présidents des deux chambres, mais cela n'a donné aucun résultat", a dit le president Martelly qui affirme que la presidence a aujourd'hui d'autres priorités dont  l'Etat de droit, une justice équitable, la lutte contre la corruption et la prochaine rentrée des classes.La presse américaine particulièrement  le Miami Herald et le Wahington Post, avait récemment accusé le président haïtien de privilégier ses rapports avec un clan reduit d'amis  et de conseillers au détriment d'indispensables relations avec le parlement qu'il se doit de sérieusement consulter en vue de l'instalation d'un nouveau gouvernemenr 3 mois après son arrivée au pouvoir.De fait, même si le président Martelly affirme ne vouloir encore citer aucun nom, ses proches eux citent surtout  le nom d'un autre proche, Wilson Laleau , un vice recteur à l'Universite d'Etat qui avait dejà été pressenti comme ministre du comerce et qu'il aurait dejà contacté pour être son prochain chef de gouvernement.Les noms de Thierry Mayard Paul (actuel chef de cabinet du président) et de Daniel Supplice probable ministre des Affaires etrangères avaient également été mis sur la table. AHP

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 5 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 6 mois ago