Le président Martelly à l'ULCC

Publié
8 années ago
Dernière mise à jour
1 année ago
310 views
Time to
read
1’

Le président Michel Martelly a poursuivi mercredi  sa série de visites dans les institutions publiques dans le cadre de la "semaine de la bonne gouvernance" lancée la veille, alors que le pays est paralysée par une crise gouvernementale, le chef de l'Etat n'ayant pu trouver jusqu'ici la bonne formule pour faire voter un premier ministre au parlement, après deux échecs consécutifs..M. Martelly qui s’est rendu à l’Unité de lutte contre La Corruption a  situé sa  visite dans une logique de  promotion de  l’intégrité, la moralité et la transparence au sein des entreprises publiques et a promis  son support à l’ULCC qu’il considère comme le pilier de la lutte contre la corruption dans le pays.Le chef de l'Etat a affirmé que la réforme de l’administration publique qu’il s’engage à lancer bientôt ne saurait être efficace sans la lutte contre la corruption. Affirmant reconnaitre l’importance du pouvoir judicaire dans une pareille lutte, il s’est  une nouvelle fois prononcé  en faveur  de sa réforme.Considérant le gaspillage des ressources de l’état comme la  source de la misère et de  la mauvaise image du pays, Martelly a fait savoir qu’il ne tolérera pas le gaspillage dans les institutions publiques et  invite les responsables de l’ULCC   à redoubler d’efforts contre les menées  des corrupteurs et des corrompus.Les parlementaires sont aussi appelés à la tache. Le chef de l’exécutif leur rappelle leur devoir de mettre des outils légaux au bénéfice de cette bataille, contre ceux qui utilisent les ressources de l’Etat comme une vache laitière. En outre, il  a appelé à l’application de la loi du 12 janvier 2008 qui exige des hauts fonctionnaires de l’Etat, desélus et d'autres agents publics qu'ils fassent la déclaration de leurs avoirs  au début et à la fin de leur prestation de service. Il a dit s'être dejà livré à cet exercice.Pour sa part le directeur général de l’ULCC Amos Durosier s’est réjoui de la visite du président à son institution.Il informe avoir discuté avec le président sur les différents travaux de prévention et d’investigation sur  la corruption qu’effectue l’organe qu’il dirige afin de rendre, a-t-il dit, efficace et transparente la gouvernance publique.M. Durosier s’est dit satisfait de la promesse du président d'apporter le support de l’exécutif à l’ULCC. AHP

Animateur (s)

Portrait de Anne Merline Eugene
La Mafia existe
1 année 7 mois ago
Portrait de Jacques Adler Jean Pierre
Agenda Culturel RTVC - 20 Avril 2017
2 années 7 mois ago